twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lutte contre la cybercriminalité : Des besoins sécuritaires et de formation à satisfaire

jeudi 21 janvier 2016

La sécurité sur internet est une préoccupation des usagers du fait des attaques perpétrées régulièrement sur les sites. Hier, l’association Security Day a réuni à Dakar les professionnels de la communication afin de les sensibiliser sur la question.

Après avoir abrité, en 2015, la conférence sur la sécurité en Afrique, Dakar réunira, en mars prochain, de hautes autorités africaines et plusieurs délégations internationales autour du thème « sécurité et confiance numérique ».

Si l’on en croit les organisateurs, mille personnes sont attendues à cette rencontre placée sous le haut patronage du président Macky Sall.

Selon Sidy Mactar Aïdara, initiateur de l’événement, l’organisation est conjointement menée avec les Eléments français du Sénégal (Efs) et le Cabinet international de conseils en stratégie et management des risques (Ceis).

« Il y aura la participation de beaucoup de pays dont les Etats-Unis à cette manifestation. Car nul n’ignore ce qui se passe dans le monde avec les cybers attaques », a-t-il dit avant d’ajouter que « la présence de chefs d’Etat et de gouvernement, de ministres, de directeurs généraux d’agences étatiques compétentes et d’officiers supérieurs témoigne de l’importance des enjeux de cyber sécurité et de lutte contre la cybercriminalité dans les stratégies africaines de développement numérique ». Avec le salon, l’on fera découvrir les services et solutions de confiance numérique.

« Faut-il développer des partenariats stratégiques et accélérer la coopération internationale ? », a préconisé Sidy Mactar Aïdara qui souhaite que « les échanges se fondent sur les problématiques stratégiques et opérationnelles de sécurité et de confiance numérique ».

Donc, les participants doivent-ils chercher à appréhender les enjeux face aux nouveaux risques liés à la transformation numérique ? Pour le lieutenant de vaisseau, Julien Dechanet, le Sénégal veut se doter d’infrastructures numériques modernes.

L’officier cyber des Efs pour la zone Afrique de l’Ouest, responsable du management de l’information, a soutenu que « le secteur des télécommunications augmente de l’ordre de 30% en Afrique sur un marché de plus d’un milliard de personnes ». Ainsi, justifie-t-il, l’Afrique représente le nouvel Eldorado du monde numérique.

A l’en croire, si la cybercriminalité augmente sur le continent, les cybercriminels élargissent leur champ d’action. « La cybercriminalité est organisée et bien enracinée en Afrique, théâtre des cybercriminels, cyber activistes et des hackers », a-t-il souligné.

Le lieutenant de vaisseau Julien Dechanet a dénombré 110 attaques réussies par jour au Sénégal en 2015, soit 40% de plus par rapport à 2014, pour une valeur de 500 millions de dollars américains.

Toutefois, selon l’officier français, pour faire face à ce défi sécuritaire, les Etats d’Afrique sont en train de réagir en sécurisant leurs infrastructures réseau et leurs données, mais aussi en formant leurs personnels. Voilà, entre autres, une vocation des « Security Days ».

Cheikh Malick Coly

(Source : Le Soleil, 21 janvier 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)