twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Loi sur les droits d’auteur : l’Etat invité à publier les décrets d’application

jeudi 20 décembre 2012

L’Etat doit aller vers la publication des décrets d’application de la loi sur le droit d’auteur pour faire promouvoir des changements allant dans le sens d’améliorer les revenus des créateurs, a indiqué, jeudi à Dakar, Abdoulaye Coundoul, directeur du Projet de promotion des entreprises culturelles et créatives du Sénégal (PECCS).

’’L’Etat du Sénégal a fait un effort de voter une loi, mais on attend qu’il fasse plus en allant vers la publication des décrets d’application qui permettra de voir la nouvelle maison qui va remplacer le Bureau sénégalais des droits d’auteur (BSDA)’’, a dit M. Coundoul au cours d’un petit-déjeuner de presse, à la Maison de la culture Douta Seck.

Une rencontre organisée sous l’égide du PCCS et axée autour du thème : ’’PECCS-FOMECC : un projet de développement culturel au service du développement durable’’.

Le PECCS, qui en est à sa dernière année, est un projet d’accompagnement des entreprises culturelles du Sénégal, voire de l’Afrique.

En accompagnant la professionnalisation et la structuration des acteurs culturels, il contribue à la rencontre entre le public et les ‘’œuvres d’arts’’.

Son objectif vise à donner une nouvelle fonction à la culture afin que les valeurs de développement social et économique soient intégrées à son organisation, notamment par la création d’emplois et de la valeur ajoutée.

Selon Abdoulaye Coundoul, ‘’une entreprise culturelle a pour matière première la création humaine, l’inventivité’’. C’est pour cela que ‘’les droits d’auteurs et droits voisins sont une préoccupation et nous intéressent au plus haut niveau. Alors, s’il n’y a pas un environnement juridique pour protéger, ça fait anarchie’’, a-t-il ajouté.

Le directeur du (PECCS) a déclaré que ‘‘beaucoup de changements vont intervenir dans le sens de relever les revenus des créateurs parce que non seulement on parle de droits d’auteur, mais on parle également de droits voisins’’.

‘’Il y a aussi tout un travail qui a été fait pour que ceux qui utilisent la musique paient les droits pour, ensuite, qu’on puisse les redéployer’’, a-t-il indiqué.

‘’C’est une batterie de mesures qui, à la fin, verra un musicien aujourd’hui payé à cent francs CFA se retrouver avec cinq cent francs CFA. Quand on regarde la situation des artistes, il y a lieu de faire quelque chose pour eux’’, a-t-il plaidé.

Dressant le bilan et les perspectives de sa structure, M. Coundoul a indiqué que ‘’des sessions de formation gratuites en entreprenariat culturel ont été organisées, dont deux destinées uniquement aux femmes’’. Au total, huit sessions ont été organisées en quatre ans.

(Source : Le Soleil, 20 décembre 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)