twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Logiciel de gestion scolaire : Un jeune ingénieur crée MS Daara

samedi 27 janvier 2007

D’un côté un logiciel de gestion scolaire appelé MS Daara, de l’autre un Cd-rom des programmes scientifiques officiels des lycées et collèges. Et, pour faire bonne mesure, un site web, dit Help Center, d’aide à l’utilisation des Technologies de l’information et de la communication dans les établissements d’enseignement.

Un logiciel appelé MS Daara, élaboré par un jeune ingénieur en informatique sortant a été présenté mercredi dernier, au département de l’Education. Selon son concepteur, Adama Mbodji, le logiciel MS Daara permet à un chef d’établissement de gérer les fichiers des personnels administratifs et enseignants, ainsi que le registre des élèves. L’outil offre également la possibilité de gérer les inscriptions des écoliers, des emplois du temps, des matières, plus exactement en temps réel de sorte à pouvoir, par exemple, se rendre, sur la base de quelques clics, qu’un enseignant a cours avec telle classe, dans telle salle, dans tel intervalle horaire.

L’enseignant, quant à lui, peut tout simplement se faire très rapidement une idée de la moyenne d’une élève et de celle d’une classe. Et, cerise sur le gâteau, lui tout comme le chef d’établissement ont la possibilité d’envoyer les résultats d’un potache à son parent par Sms, en raccordant un téléphone portable à l’ordinateur, ou par e-mail, étant entendu que les coordonnées (téléphone portable, adresse électronique du parent) sont enregistrées sur le registre des élèves.

En fait, le logiciel de gestion scolaire est une des trois trouvailles présentées par des Sénégalais, en partenariat avec le programme Microsoft partners in learning (Pil) en Afrique et le Paem-Classe de l’Usaid. Des inspecteurs de spécialités ont aussi réussi la numérisation des programmes scientifiques des collèges et lycées (tous niveaux confondus).

Le travail intéresse les enseignants de Sciences physiques, de Mathématiques et de Sciences de la vie et de la terre (Svt). Mis sous format Pdf, ces programmes sont téléchargeables, imprimables voire enregistrables sur un autre Cd-rom à partir du support original.

Ce travail, œuvre d’un groupe de 6 inspecteurs de spécialité en Technologies de l’information et dans les disciplines concernées, comporte des documents annexes permettant, sur chaque matière, d’avoir un complément d’informations et connaissances sur des démarches pédagogiques. Pour les auteurs, le travail entre dans le cadre de la formation continuée des enseignants.

Selon Abdourahmane Mbengue, coordinateur de l’Ingénierie pédagogique pour le développement informatique, le projet répond à un besoin que lui et ses collègues ont noté lors de missions d’inspection dans les établissements moyens et secondaires du Sénégal.

« Beaucoup d’enseignants et de chefs d’établissement ne disposent pas des programmes officiels à enseigner dans nos lycées et collèges et beaucoup d’enseignants parmi ceux qui en disposent éprouvent aussi des difficultés pour appliquer correctement les contenus et démarches méthodologiques indiqués dans les programmes », a révélé l’étude, indique M. Mbengue.

Dans le cadre toujours du programme Pil Afrique, le Réseau africain de formation à distance (Resafad) a mis en place un support Internet (http://www.helpcenter.education.sn/) d’aide à l’utilisation des Tic dans les établissements.

Le site met à la disposition des élèves, enseignants et administrations une base de données de questions et réponses sur l’usage des Technologies de l’information et de la communication, avec possibilité d’avoir des requêtes, faire l’objet d’un suivi et traitement appropriés.

Aux dires de l’Inspecteur général scientifique membre dudit réseau, Papa Youga Dieng, son organisation attend l’accord du ministère de l’Education pour passer à une phase-test en février, avant d’envisager l’extension de la formation à l’utilisation des Tic dans les établissements. Il a fait savoir qu’avec l’appui du Paem-Classe, deux personnes par département ont été d’ores et déjà formées et mises à la disposition des Iden pour les besoins.

« Un saut qualitatif »

La présentation a eu lieu en présence du directeur général régional de l’Afrique de l’Ouest, centrale et de l’est pour Microsoft, Thomas Hansens et du directeur du projet Pil Afrique, Samba Guissé. M. Hansens s’est dit « impressionné » par le travail qui a été fait et souhaité que ses partenaires aillent plus loin. De même, le directeur de Cabinet du ministre de l’Education, Joseph Pierre Ndiaye, a estimé « déjà extrêmement satisfaisant » le travail effectué.

Pour lui, le logiciel MS Daara constitue « un saut qualitatif qu’il est souhaitable de généraliser », soulignant cependant qu’il est « important de tenir compte de l’avis des enseignants ». Le directeur de Cabinet du ministre Moustapha Sourang a relevé que « beaucoup d’efforts sont faits pour ne pas être à quai du train de la Société de l’information, comme le veut le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade ».

Rappelons que le Partners in learning en Afrique est un programme quadriennal de partenariat éducatif que Microsoft propose, depuis 2003, à une dizaine de pays du continent dont le Sénégal.

M. L. BADJI

(Source : Le Soleil, 27 janvier 2007)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)