twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Licenciés par leur boîte : 19 employés de Wari obtiennent 80 millions

samedi 8 janvier 2022

Le contentieux des dix-neuf employés de Wari « licenciés abusivement par leur em­ployeur en 2018 », vient de connaître son épilogue. « En effet, le licenciement de ces travailleurs en mars 2018 au mépris des dispositions réglementaires en la matière, a atterri au Tribunal du travail qui a statué en premier ressort, en condamnant Wari à payer des dommages et intérêts d’un montant de 80 millions de francs à ses employés spoliés », informe dans communiqué, le Secrétariat exécutif de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal/Forces du changement (Cnts/Fc).

« Face aux procédures d’appel engagées par les conseils de la société, qui n’ont donné aucune cause », souligne le document de la centrale syndicale dirigée par Cheikh Diop, qui renseigne encore que : « Wa­ri, en désespoir de cause, tente d’engager des négociations pour des départs négociés avant de se raviser pour engager la procédure de licenciement pour raison économique, mais la cause était déjà entendue. » « Dès l’entame de la procédure de licenciement envisagée par Wari en marge du respect de toutes dispositions légales et réglementaires », en à croire le communiqué, « le Secrétaire général de la Cnts/Fc a offert sa médiation, offre restée sans suite ».

« C’est ainsi qu’à la suite de la saisine de l’Inspection du travail de Dakar, une mise en demeure pour violation des dispositions en matière de licenciement pour raison économique, a été servie à Wari », fait savoir la Cnts/Fc. Aux yeux de la centrale syndicale, la décision de justice qui frappe la société Wari, « n’est que la résultante de l’arrogance et la désinvolture de M. Kabirou Mbodj, son Directeur général, attitudes qui ont fini par compromettre l’avenir de la société et réduit au chômage, des milliers de travailleurs sénégalais ». « Il y a quelques années, l’annonce de l’Opa de Wari sur Tigo, avait suscité beaucoup de passions dans le pays. Pendant que des Sénégalais exultaient et priaient pour la réalisation de cette offre d’achat, d’autres, connaissant l’homme, de par son parcours du reste sulfureux, riaient sous cape. La fin de cette histoire, comme celle de l’Opa sur une banque au Togo, en disent long et renseignent sur l’homme », rappelle la Cnts/Fc.

Amadou Mbodji

(Source : Le Quotidien, 8 janvier 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)