twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les revenus des opérateurs télécoms mobiles actifs en Afrique atteindront 51,1 milliards $ en 2021 selon Analysis Mason

jeudi 3 novembre 2016

Les revenus des opérateurs télécoms mobiles actifs en Afrique atteindront 51,1 milliards $ en 2021, apprend de la synthèse d’une étude menée sur 52 pays africains par Analysis Mason, dont 11 de manière spécifique.

La progression du chiffre d’affaires dans ce secteur sera soutenue par une hausse de l’accès aux smartphones qui sont le corollaire d’une multiplication des offres spécifiques d’accès aux données. De 6,4 milliards $ en 2015, l’analyse estime que les revenus de ce seul segment des services de télécommunication atteindront un total de 13,7 milliards $ en 2021 avec un taux de croissance annuelle moyen estimé à 13,4%. Les opérateurs actifs en Afrique ont déjà pris la mesure de cette progression et offrent désormais la possibilité à leurs abonnées, d’acquérir ces appareils à des coûts abordables.

Mais pour tirer pleinement avantage de ce potentiel, ils devront investir davantage dans des infrastructures de 3G, LTE ou de 4G, qui sont assez gourmand en capitaux. Un autre défi à surmonter sera celui de la diversification des offres, pour maintenir la croissance. En dehors des pays comme l’Afrique du sud, le Nigéria et les pays du Maghreb, les données via le mobile sont encore focalisées dans plusieurs pays africains sur des services d’éducation, de santé et des opérations financières.

De nouveaux opérateurs ont aussi fait leur apparition sur le marché des données mobiles, à l’exemple d’Afrimax, Smile Telecoms, Surfline, 4G Swift ou encore Yoomee.

Ils offrent des services d’accès à la LTE via le mobile. Mais comme récemment remarqué au Cameroun avec l’illégalité annoncée par le gouvernement camerounais sur les opérations d’Afrimax (Vodafone Cameroun), il n’est toutefois pas certain que la taille des bandes passantes qu’on leur accorde permettront de toucher des marchés aussi larges que les opérateurs classiques.

Rappelons que l’avenir des télécommunications mobiles en Afrique est particulièrement suivi par des investisseurs boursiers, institutionnels et individuels. Plusieurs opérateurs de téléphonie mobile sont de véritables leaders des marchés financiers de leurs pays ou régions respectifs. C’est le cas de Maroc Telecom sur la Bourse de Casablanca, Safaricom sur le Nairobi Stock Exchange, Sonatel (Orange Sénégal) sur la BRVM MTN et Vodafone sur le Johannesburg Stock Exchange en Afrique du sud.

Idriss Linge

(Source : Agence Ecofin, 3 novembre 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)