twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les prochaines législatives seront ou ne seront pas digitales ?

vendredi 3 février 2017

Internet jouera un rôle décisif et occupera une place maitresse dans toutes les stratégies politiques surtout de pré-campagne et de recrutement des sympathisants.

Si vous attendez la campagne électorale pour envahir internet …… Vous pouvez économiser vos énergies et attendre les prochaines élections car ce sera trop tard.

Les états majors des candidats et coalitions devront intégrer désormais et dès maintenant, de vrais Digital stratégist passionnés du net, connaissant le Content marketing, le storytelling marketing ou encore l’UX design voir le client roi et comprendre le fonctionnement du Native advetisîng, le retargeting du Seo/Smo et des plateformes de recommandation.

Je veux dire par là des Digital strategist politiques ou spin doctor du digital ou directeur de campagne digital capables de retourner/détourner toutes les désavantages en stratégie de sherazade ; de convertir n’importe quel citoyen ou électeur et de l’orienter vers le contenu de leurs marques politiques. Cela en poussant les contenus des candidats et leurs programmes politiques vers les foules intelligentes et connectées en se basant de plus en plus sur l’exploitation des données massives et “anonymes” de navigation sociale. Ces données collectées grâce aux Social CRM et aux cookies que les internautes laissent sur le chemin de navigation en cette ère du Big Data ou prosaïquement Mega-données.

Les réseaux sociaux et le digital joueront un rôle crucial dans les prochaines législatives.

Les acteurs politiques actuelles sont ils prêts pour ce grand tournant de l’histoire de communication/marketing politique à l’heure du Numerique.

En attendant les “homo-politicus 2.0” Connectez-vous !

La guerre de Facebook est inevitable.

Cheikh sadibou Diop
Citoyen senegalais
Esprit libre.

(Source : Social Net Link, 3 février 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)