twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les pays de la Cedeao décidés à unifier leur politique TIC pour le développement harmonieux de la sous-région

mercredi 1er mars 2017

Afin de réduire la fracture numérique entre eux, les pays membres de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) sont décidés à harmoniser leur politique TIC pour un développement harmonieux de la sous-région. Le premier pas pour l’atteinte de cette ambition sera matérialisé du 03 au 05 mai prochain, à travers la tenue à Niamey, au Niger, du Forum interparlementaire TIC pour le développement dans l’espace Cedeao organisé par le réseau parlementaire nigérien sur les TIC.

L’objectif général du Forum est la sensibilisation des parlementaires de la sous-région sur « la nécessité d’accélérer la transposition des textes communautaires sur les TIC dans les corpus juridiques nationaux ».

D’après Isaias Barreto Da Rosa (photo), le commissaire chargé des TIC à la commission de la Cedeao, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont adopté en janvier 2007 un nouveau cadre politique et réglementaire communautaire plus favorable au développement des télécommunications/TIC pour favoriser la concurrence, susciter une régulation plus efficace du marché des télécommunications/TIC, attirer plus d’investissements pour un développement plus rapide et plus harmonieux du secteur. « Malheureusement, la Cedeao fait face à des défis dans la mise en œuvre des textes communautaires au niveau national, au titre desquels on peut citer le non-respect des délais de transpositions, le manque de capacité humaine et financière, etc », déplore M. Da Rosa.

Pour Ousseini Tini, le président de l’Assemblée Nationale du Niger, « il est urgent que grâce à une législation appropriée, toutes les entraves au développement des TIC soient levées ».

Le Forum de Niamey, qui durera trois jours, regroupera des parlementaires des pays membres de la Cedeao, des acteurs du secteur privé et de la société civile, des organismes internationaux et d’autres institutions concernées par le développement des TIC.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 1er mars 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)