twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les pays de l’UEMOA projettent un marché commun des télécoms pour 2012

vendredi 30 juillet 2010

Une réunion de concer­ta­tion des mi­nistres en charge des té­lé­com­mu­ni­ca­tions et des TIC des Etats membres de l’Union éco­no­mique et mo­né­taire ouest-​ afri­caine (UEMOA) s’est ache­vée, jeudi soir à Ba­ma­ko, sur l’adop­tion du prin­cipe d’un mar­ché com­mun des té­lé­coms « ou­vert et concur­ren­tiel » pour l’ho­ri­zon 2012.

Concrè­te­ment, cela va se tra­duire par la mise en place d’un ré­seau unique de té­lé­com­mu­ni­ca­tions mo­biles, l’adop­tion d’un mo­dèle har­mo­ni­sé de cal­cul des ta­rifs d’in­ter­con­nexion et par l’avè­ne­ment d’une puce té­lé­pho­nique com­mune au sein de l’Union.

Pour at­teindre ces ob­jec­tifs, l’UEMOA a été in­vi­tée à éla­bo­rer un « plan trien­nal glis­sant » et les Etats membres, en re­tard, à tout mettre pour la trans­po­si­tion de leurs textes de loi in­terne sur les té­lé­coms et les TIC avant la date bu­toir du 31 dé­cembre 2010.

Seuls le Bur­ki­na Faso et la Gui­née Bis­sau sont à jour de cette trans­po­si­tion pen­dant que dans les six autres Etats de l’Union, les textes sont prêts à être sou­mis au gou­ver­ne­ment ou à l’adop­tion du par­le­ment, sou­ligne le rap­port final.

Tech­ni­que­ment, il sera mis en place une in­fra­struc­ture à fibre op­tique de haut débit in­ter­con­nec­tant deux par deux tous les pays membres de l’es­pace com­mu­nau­taire, a-​t-​on ex­pli­qué de source proche de la concer­ta­tion.

Le pro­jet a com­men­cé à être exé­cu­té et connaî­trait déjà des avan­cées avec la réa­li­sa­tion, en fin juin 2010, de 75 km de liai­son sur l’axe Kou­pé­la (Bur­ki­na Faso)-Fada N’Gour­ma (Niger).

Quant aux études du tron­çon Mali-Niger, elles ont été réa­li­sées pour une exé­cu­tion pré­vue en 2011-​2012 pen­dant que la liai­son Bur­ki­na Faso- Fron­tière du Bénin, longue de 150 km, at­ten­dra la réa­li­sa­tion du tron­çon Bur­ki­na- Fron­tière du Niger, pro­gram­mée, elle, pour 2012.

Par ailleurs, les mi­nistres en charge des té­lé­coms et des TIC (Tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion et de la com­mu­ni­ca­tion) ont in­vi­té l’Union à aider ses Etats membres afin que leur ra­dio­dif­fu­sion so­nore et té­lé­vi­suelle puisse mi­grer au nu­mé­rique à l’ho­ri­zon 2015.

Les huit pays membres de l’UEMOA sont le Bénin, le Bur­ki­na Faso, la Côte d’Ivoire, la Gui­née Bis­sau, le Mali, le Niger, le Sé­né­gal et le Togo.

(Source : APAnews, 30 juillet 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)