twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les moyens technologiques sont importants dans la surveillance des frontières

vendredi 12 juin 2015

Le directeur de la Police de l’air et des frontières, le commissaire divisionnaire Wahab Sall, a rappelé, vendredi à Dakar, l’importance du renforcement des capacités et des moyens technologiques dans la surveillance physique des frontières.

‘’La surveillance d’une frontière de façon physique est une chose extrêmement délicate, qui demande un renforcement des capacités mais également davantage de matériels technologiques et qui exige qu’on fasse de plus en plus appel aux systèmes de drone et de radar pour avoir une plus grande sphère à contrôler’’, a-t-il dit.

M. Sall s’exprimait lors de la clôture d’un séminaire de formation sur la protection des frontières et la lutte contre le terrorisme, à l’intention des agents de police.

Cette session de formation entre dans le cadre du Plan d’action de lutte contre le terrorisme (PACT), un projet de coopération entre le Sénégal et la France.

Selon le directeur de la Police de l’air et des frontières, ‘’des modules de formation ont été dispensés, notamment en matière de fraude documentaire, d’images radioscopiques, de terrorisme, de renforcement du renseignement’’.

‘’Ces modules sont d’une extrême importance, elles permettent de prévenir le phénomène du terrorisme et l’émigration irrégulière’’, a-t-il souligné.

Il a ajouté que ‘’les agents des frontières doivent être suffisamment outillés en matière de fraude documentaire, d’images radioscopiques pour pouvoir détecter les bagages suspects et les documents falsifiés’’.

‘’Beaucoup d’agents ont suivi cette formation et ça a commencé à avoir un impact au niveau des aéroports, des ports et des frontières terrestres’’, a relevé le directeur de la Police de l’air et des frontières. Dans la foulée, il a félicité les récipiendaires, qui ont reçu leurs attestations de formation.

‘’J’encourage et je félicite les récipiendaires et leur demande de faire preuve davantage de vigilance, parce que la surveillance d’une frontière est extrêmement complexe’’, a-t-il dit.

Commissaire divisionnaire et attaché de sécurité intérieure à l’ambassade de France au Sénégal, Jean-Luc Peduzzi, a indiqué que le PACT, ‘’initialement prévu sur trois ans, risque de durer un ou deux ans de plus’’.

Prévu initialement pour 2013-2016, le PACT, d’une valeur de 700.000 euros (plus de 450 millions de francs CFA), ‘’s’achèvera donc en fin 2017’’, selon M. Peduzzi.

La cérémonie s’est terminée par un don de matériels offert par la France. Ce don est constitué de ‘’motos de patrouille pour les frontières, de matériels de détection de faux documents, des appareils pour scanner de manière plus approfondie’’, a détaillé Jean Luc Peduzzi.

Le PACT a pour but de renforcer les capacités de prévention et de riposte des services de police et de gendarmerie du Sénégal impliqués dans la lutte contre la menace terroriste (prévention, renseignement, contrôles aux frontières, protection, intervention et enquêtes judiciaires).

Il vise à renforcer aussi les capacités des magistrats chargés de poursuivre, d’instruire et de juger les affaires judiciaires terroristes, expliquent les organisateurs.

(Source : APS, 12 juin 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)