twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les médias invités à dénoncer la "campagne d’intoxication" sur la non fiabilité du fichier électoral

vendredi 2 mars 2012

Mouhamadou Mbodj, le coordonnateur du Forum civil, a invité la presse à dénoncer la ‘’campagne d’intoxication’’ sur la fiabilité du fichier électoral sénégalais.

‘’Je crois que ce serait bon que la presse, après que ces événements, qui se sont passés, mette la lumière sur ces manipulateurs, ces porteurs de stratégies d’intoxication, de désinformation, ces pseudos-spécialistes qui sont sortis à la télé pour démontrer la non fiabilité du fichier’’, a dénoncé M. Mbodj dans un entretien paru dans Le Quotidien, vendredi.

Les sorties de ces "pseudo-spécialistes" visaient à ‘’décourager les électeurs qui vont penser que leur vote sera détourné’’, a accusé le coordonnateur du Forum civil, s’interrogeant les personnes pour le compte desquels ils travaillent.

Des personnes se présentant comme des experts en informatique, ou en réseaux informatiques avaient mis en garde, via les médias, contre la ‘’non fiabilité’’ du fichier électoral.

Certains estimant qu’il n’était pas de nature à favoriser la tenue d’élections libres et transparentes, soupçonnant notamment la présence d’électeurs fictifs. Chose qui, selon eux, pourrait fausser les résultats de l’élection présidentielle dont le premier tour s’est pourtant déroulé sans anicroche le 26 février dernier.

Les résultats provisoires du premier tour du scrutin de la présidentielle, proclamés par la Commission nationale de recensement des votes, donnent la victoire à Abdoulaye Wade avec 34,82 pour cent, suivi de Macky Sall avec 26, 57 pour cent.

L’élection a été jugée transparente et régulière par les partis politiques et coalitions de partis et les observateurs nationaux et internationaux. Ce qui sonne comme un cinglant démenti aux sorties de certains experts qui prédisaient des fraudes à grande échelle.

(Source : APS, 2 mars 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)