twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les internautes excluent toute idée de victoire au premier tour

mercredi 21 février 2007

Avec l’avènement des Technologies de l’information et de communication (Tic), Internet est devenu un instrument de maîtrise des réalités qui nous entourent et, surtout, qui permet de tout mesurer dans les sociètés modernes où la ‘villagisation’ de la planète n’est plus une vague expression. Un instrument, qui non seulement apporte des solutions à portée des mains, mais qui, en plus, simplifie les échanges autant qu’il crée des espaces de débats où l’expression ne connaît aucun impérialisme. Le Sénégal comme d’autres pays africains n’échappe pas à cette révolution. Depuis le début de la campagne pour la présidentielle, les électeurs se rencontrent sur la toile : échangent, expriment leurs contradictions et se prononcent sur les différents candidats et questions qui touchent l’avenir du pays, à l’aune d’un nouveau magistère présidentiel, mais avec la liberté que confère l’absence de la dissuasion et de la persuasion.

Sur les messages des candidats comme sur leurs pérégrinations électorales, tout autant que les incidents qui, jusque-là, ont émaillé la campagne, les internautes sénégalais et par essence électeurs, ne ratent aucune occasion pour donner leurs opinions. Notamment, par le biais des forums que leurs offrent gracieusement des sites comme rewmi.com, seneweb.com, nettali.com, etc. et, très souvent, des sondages auxquels ils sont soumis. Mais, hier, cette ferveur pour la campagne a pris une autre dimension avec le débat créé autour de la probabilité d’une victoire de Wade au premier tour. Ainsi, dans l’ensemble des sites visités, cela a provoqué une poussée de fièvre entre pro et anti Wade.

Appelés à se prononcer sur le sondage de l’Agence stratégique d’études et de recherches qui exclut la victoire au premier tour d’un candidat quel que soit son appartenance politique, chacun y est allé de son analyse. "Wade nous imposera la victoire avec 50,1 % au premier tour du scrutin", pense Ndella sur seneweb.com, apparement peu enchantée, mais résignée à cette éventualité. Pour Kout, lu dans le site rewmi.com, la victoire de Wade au premier tour n’est pas une utopie. "Je crois que les journaux sénégalais doivent se méfier de ces soi-disant sondages. Ils doivent méditer sur le cas de la France en 2002 où tous les sondages avaient donné Jospin vainqueur au deuxième tour. Au finish, Jospin n’a même pas été au deuxième tour. Donc au vu de ce qui se passe sur le terrain, je pense que Wade peut bien passer au premier tour", schématise-t-il.

Si les uns et les autres se sont prononcés en fonction de leurs affinités avec différents candidats pour appuyer un sondage ou le descendre, l’écrasante majorité des internautes est unanime sur un fait : au regard de la tenue des principaux candidats depuis le début de la campagne, notamment Wade, Idy, Tanor et Niasse, il est impossible que le premier tour soit sanctionné par quelque victoire avec une majorité absolue de l’un ou l’autre candidat. Dans nettali. com, 80 % des internautes, réagissant par rapport à l’article "Inévitable second tour", demeurent convaincus que personne parmi les candidats, encore moins une force politique, ne peut se targuer de remporter la majorité dès le premier tour. Pour cette majorité d’internautes lus dans netalli.com, "c’est au deuxième tour que tout se jouera" et "la meilleure chose pour se faire une réligion sur ce premier tour, c’est d’attendre dimanche soir".

Mais en attendant le jour J, les supputations et les opinions divergentes continuent d’alimenter les sites web sénégalais.

Mohamed Mboyo EY’EKULA

(Source : Wal Fadjri, 21 février 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)