twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les élus locaux de Mbour dénoncent les sites pornographiques visités par les adolescents

mardi 7 juin 2005

La propension des adolescents à fréquenter les cyber-cafés où ils visionnent dans l’Internet des sites pornographiques, a été dénoncée, lundi à Mbour, lors d’un forum de sensibilisation des élus locaux, a constaté le correspondant de l’APS.

Le forum est organisé par le projet de lutte contre les pires formes de travail des enfants au Sénégal, en partenariat avec le réseau des parlementaires pour la population et le développement du Sénégal.

Les élus locaux ont également fustigé la passion des enfants pour des films à la limite de la décence diffusés dans certaines chaînes de télévision. Certains participants au forum ont déploré le fait que ces pratiques s’opèrent sous le regard impuissant des parents.

L’impact néfaste d’un tel comportement sur l’avenir des enfants a été souligné par les élus locaux qui ont profité de l’occasion pour inviter les parents à prendre leurs responsabilités en éduquant correctement leur progéniture.

Cette rencontre dont les travaux étaient dirigés conjointement par Niokhobaye Diouf, directeur dudit projet et le député Grégoire Birame N’gom, a en outre permis d’examiner les autres problèmes liés à la vie des enfants : l’exploitation sexuelle, la pédophilie, les pires formes de travail, la mendicité, etc.

Pour l’imam Tahir Fall, du réseau Islam et population, les nombreuses difficultés auxquelles sont confrontés les enfants sont dues à la pauvreté et à certains facteurs (catastrophes naturelles qui en font des orphelins). S’y ajoute, selon lui, l’exploitation dont ils sont l’objet de la part de certains marabouts qui leur exigent de l’argent quotidiennement.

L’imam Fall a ensuite affirmé que la lutte contre la pauvreté est une question fondamentale dont les bailleurs de fonds doivent tenir compte pour éradiquer le phénomène des pires formes de travail des enfants. Il a invité les structures intervenant dans le domaine de l’enfance à une harmonisation des actions pour atteindre l’objectif visé.

Mounina Dabo, responsable politique à Mbour, a fustigé le port des filles qui s’exposent à la convoitise des hommes. Elle a insisté sur le comportement obscène de certaines jeunes filles à travers la ville, appelant les pères et mères de familles à interdire les habits qui mettent leur progéniture presque à nu.

Pour sa part, Soeur Thérése Elisabeth Thiaré, coordonnatrice nationale de l’association pour la promotion des femmes, a rappelé les actions entreprises par l’église à l’endroit de la promotion et de la protection des enfants. L’Eglise, a-t-elle martelé, condamne fermement tout ce qui est contre la vie, mais assure par contre la promotion sociale.

Quant au député Grégoire Birame Ngom, il a estimé que l’éducation implique la responsabilité de la famille d’abord tout en invitant les spécialistes à sensibiliser les enfants sur le Sida, la pédophilie.

Mbacké Diouf, directeur du centre ADO de Mbour, a rappelé l’existence d’un observatoire sur le problème des enfants qui dispose d’un numéro téléphonique (957-57-58). Sans oublier qu’on appeler la police (le 17) ou la gendarmerie (820.20) pour aviser les autorités en cas de problèmes relatifs à la vie des enfants.

(Source : APS, 7 juin 2005)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)