twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les élections au Malawi perturbées par une coupure des réseaux sociaux et des médias d’opposition

samedi 25 mai 2019

Reporters sans frontières (RSF) dénonce l’interruption du signal de deux chaînes de télévision, réputées favorables à l’opposition, ainsi qu’une brève coupure des réseaux sociaux, qui ont entravé la circulation de l’information dans un scrutin qui s’annonce serré.

Mardi 21 mai, les Malawites se sont rendus aux urnes pour élire leur président, les membres du Parlement et les conseillers locaux. Le vote s’est déroulé sans incidents majeurs. Cependant, peu après la fermeture des bureaux de vote et le début du décompte des voix, Whatsapp et Facebook étaient inaccessibles. La diffusion de Times Television et de Zodiak Broadcasting, deux chaînes de télévision privées connues pour être favorables à l’opposition, a également été interrompue. Selon le propriétaire de cette dernière, les câbles de transmission auraient été volontairement vandalisés, les empêchant de diffuser les estimations des résultats.

Selon les informations recueillies par RSF, les réseaux sociaux et les deux chaînes de télévision ont été remis en service tard dans la nuit du mardi au mercredi, après les protestations des médias concernés auprès de la présidente de la Commission électorale du Malawi, Jane Ansah.

“Bloquer les réseaux sociaux et empêcher des médias d’émettre en période électorale constitue une entrave à la circulation de l’information et affecte la crédibilité et la transparence du scrutin”, s’inquiète RSF.

Le président sortant, Peter Mutharika, n’est pas assuré d’être réélu, fortement concurrencé par son propre vice-président, Saulos Chilima, et Lazarus Chakwera, chef du parti d’opposition principal, le Parti du Congrès du Malawi. Son gouvernement s’est défendu dans un bref communiqué le mercredi 22 mai de toutes ingérences et a appelé les fournisseurs d’accès à “s’assurer que leurs services fonctionnent efficacement”.

Le Malawi occupe la 68e place sur 180 au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF en 2019.

(Source : Reporters sans frontières, 25 mai 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)