twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les collectivités locales à l’assaut de la fracture numérique : La mairie de Dakar installe des cyber Enfant

mardi 6 avril 2004

Le maire de Dakar, par ailleurs Président de l’Assemblée nationale, Pape Diop travaille à réduire la fracture numérique avec son projet d’implanter des Cyber Enfant dans les 19 communes d’arrondissement de Dakar. Il a inauguré hier, lundi 5 avril, le premier centre Cyber Enfant dans le quartier dakarois de Fass . Ce projet résulte du partenariat avec Tele 2 France.

Les collectivités locales engagent la bataille des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (Ntic). Et c’est le maire de Dakar, par ailleurs Président de l’Assemblée nationale, Pape Diop qui s’y investit avec l’implantation à Fass (Dakar) du premier cyber enfant.

Un parc informatique de 15 ordinateurs de dernier cri est mis à la disposition des enfants des écoles primaires. Le projet vise dans un premier temps les écoliers. Ce centre qui a été inauguré hier, lundi 5 avril, par le député-maire, Président de l’Assemblée nationale, a été entièrement équipé par Tele 2 France, partenaire de la Ville de Dakar.

L’installation du cyber Enfant de Fass est le premier d’une série. Les autorités municipales envisagent, avec le soutien de leurs partenaires, implanter ces centres dans les 19 communes d’arrondissement que compte Dakar. " Nous comptons d’ici quelque temps équiper l’ensemble des Ecoles primaires de Dakar en salles informatiques pour initier les enfants aux Nouvelles Techniques de l’information et de la communication. Ceci pour aller en droite ligne avec l’idée de son Excellence, le président de la République, Me Abdoulaye Wade : la solidarité numérique. Il a estimé qu’il y a un gap important entre les pays du Nord et les pays du Sud en ce qui concerne les Ntic. C’est pour donner corps à cette vision du Chef de l’Etat que nous avons créé, avec nos partenaires, ces cyber enfant ", souligne Pape Diop. Et d’ajouter : " Nous avons un lot de 500 ordinateurs. Nous allons, avec l’inspection d’Académie de Dakar, essayer d’identifier les premières écoles où nous allons implanter les centres comme celui-ci ".

Les enfants vont être initiés à l’informatique, de manière à être formés et informés. " Nous allons initier les enfants à l’informatique de manière à les amener à se familiariser avec cet outil. Ensuite viendra la phase de la manipulation, en mettant à leur disposition les outils ordinaires de la bureautique, saisir un texte par exemple. Les enfants recevront une formation Internet dont les possibilités en matière de formation et d’informations sont énormes ", note Babacar Thioye, responsable par intérim de l’informatique de la Ville de Dakar.

Toutefois, conscients des dangers que peut représenter l’Internet pour les enfants, les autorités municipales ont décidé de prendre les précautions nécessaires pour les protéger. Il s’agira de verrouiller le système de manière à empêcher les enfants d’être en contact avec certains sites qui diffusent des images pornographiques ou autres de manière à détourner des enfants sans défense . " Il y a une notion de sécurité chez les enfants à laquelle nous allons veiller en mettant en place un certain nombre d’outils de manière à se limiter aux informations nécessaires. Le réseau d’Internet est ouvert, c’est pourquoi nous nous entourons du minimum de précaution pour mettre les enfants à l’abri de certains dangers ", souligne Babacar Thioye.

Le maire de Dakar a tenu à préciser que le cyber Enfant est ouvert à tous les enfants, issus de tous les milieux socio-professionnels. Et de relever que " les enfants de pauvres ne sont nullement exclus ". En plus, le Cyber Enfant est aussi ouvert aux femmes de la commune de Fass, note le maire de Dakar.

Bacary Domingo MANE

(Source : Sud Quotidien 6 avril 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)