twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les chiffres du marché des télécommunications au Sénégal

samedi 21 septembre 2013

L’ARTP a sorti son rapport trimestriel sur le marché des télécommunications au Sénégal. Ce rapport regroupe l’ensemble des données relatives au marché des télécommunications pour le trimestre Avril-Mai-Juin 2013. Les chiffres de ce rapport sont communiqués à l’ARTP par les différents acteurs de ce marché.

La population du Sénégal est estimée à 13.527.020 habitants en 2012, ce chiffre sert de base à tous les calculs. Les opérateurs présents au Sénégal sont Orange, Tigo et Expresso.

La téléphonie fixe

Les chiffres :

- Deux opérateurs fournissent des services de téléphonie fixe, à savoir Orange et Expresso.
- On compte 342.400 abonnés au second trimestre 2013.
- Le taux de pénétration de la téléphonie fixe par rapport à la population Sénégalaise est de 2,53%.
- La Sonatel possède 84% des parts de marchés contre 16% pour Expresso.
- On a compté 29,33 Millions de minutes de communication via la téléphonie fixe au mois de Juin 2013.

Depuis l’avènement de la téléphonie mobile, le marché de la téléphonie fixe ne cesse de se rétrécir. En effet beaucoup de ménages dont les membres sont tous équipés d’un téléphone portable ont fini par abandonner leurs lignes fixes. On voit que le taux de pénétration de la téléphonie fixe est très faible.

Cette tendance pourrait pousser certains opérateurs à délaisser ce marché au profit du marché mobile qui est beaucoup plus dynamique. On ne retrouve que deux opérateurs sur ce segment qui est largement dominé par l’historique. Cette présence de deux opérateurs sur trois est très intéressante à analyser quand on sait que ces deux mêmes opérateurs dominent le marché de l’internet. Choisir de délaisser la téléphonie fixe est une mauvaise stratégie à long terme quand on connait les relations entre le parc du fixe et l’ADSL. La guerre du mobile fait rage mais elle ne devrait pas faire oublier les autres segments du marché des télécommunications car si on compare ces segments en terme de taux de pénétration on se rend compte que celui du mobile est plus que mature alors que tout est à faire sur l’internet et le fixe.

La téléphonie mobile :

Les chiffres :

- 12.661.913 abonnés au 30 Juin 2013.Ce qui fait un taux de pénétration de 93,60%.
- 1,84 Milliard de minutes de communications échangées en Juin.
- 737.083 nouveaux abonnés au premier trimestre 2013 dont 427.449 pour Expresso, 286.578 pour Orange et 23.056 pour Tigo.
- 454.184 nouveaux abonnés au second trimestre.
- Les parts de marchés au premier trimestre : Orange 60,66%, Tigo 21,8% et Expresso 17,52%.
- Les parts de marchés au second trimestre : Orange 58,15%, Tigo 21,17% et Expresso 20,67%.

Je ne peux m’empêcher de ressentir une certaine fierté en lisant ces chiffres. Un taux de pénétration de 93,60% est plus que correct pour un pays du tiers monde comme le Sénégal. Derrière ce chiffre il y a des hommes et des femmes qui bossent durs, des gens grâce à qui chaque Sénégalais est capable de joindre ses compatriotes dans chaque coin du pays. Le volume des communications est là pour en témoigner (tout simplement effarant comparé au fixe). Derrière ce chiffre il y a un dur travail de déploiement, même dans les coins les plus reculés. Il aurait été intéressant que l’ARTP transmette en même temps des indicateurs sur le taux de couverture.

Ces chiffres montrent aussi que le marché du mobile est un zone de combat ou les différents opérateurs se livrent des batailles sans merci. C’est un secteur où les méthodes marketing sont les plus offensifs, où la notoriété s’acquiert à coup de pubs, de sponsoring, de parrainages et d’évènements. Les utilisateurs sont ballottés d’opérateur en opérateur au gré des promotions et des différentes opérations commerciales.

Conclusion

On voit bien que sur le premier trimestre 2013 Expresso a remporté la bataille du mobile. Le nombre de ses nouveaux abonnés est quasiment le double de celui d’orange et 20 fois celui de Tigo. Il en résulte une perte de parts de marché de la part de ces deux opérateurs au profit d’Expresso. Cette tendance devrait se confirmer durant toute l’année 2013. L’opérateur Orange utilise son avantage historique (Le plus grand Parc, le plus grand taux de couverture…) et ses moyens financiers pour tenir face à la concurrence. Par contre les choses semblent se gâter de plus en plus pur Tigo. En plus de perdre des parts sur le mobile,cet opérateur est totalement absent du fixe et est troisième dans le segment internet, autant dire qu’une réaction vive et réfléchie est indispensable à sa survie. Expresso doit continuer à investir dans ces capacités en termes de déploiement d’antennes tout en maintenant ses méthodes de marketing offensives.

Aux trois opérateurs je dirais ceci :

Gagner des nouveaux clients est important mais dans un marché avec un taux de pénétration à 93%, la FIDÉLISATION est encore plus importante. Quand on voit l’effet de l’arrivée de Free sur le marché des Telecom en France, on comprend bien que c’est un marché lucratif avec des marges et des bénéfices considérables. Dès lors la question est : Avons-nous besoin d’un Free pour que les prix soient réellement bas ? A l’ARTP je dirais ceci :

Quand on sait que la majorité (90,7%) des appels émis par les usagers se font sur le réseau de l’opérateur de l’appelant (Trafic-On Net), ne faudrait-il pas modifier la réglementation pour permettre aux petits opérateurs d’avoir une chance de gagner des parts de marché ?

La concurrence est toujours favorable aux consommateurs. Favoriser une concurrence saine et juste, c’est travailler pour le bien des consommateurs.

Cheikh Tidiane Cissé

(Source : ct-cisse.com, 21 septembre 2013)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)