twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les cartes SIM NFC : prochaine révolution du Mobile Money en Afrique ?

mercredi 10 septembre 2014

Le succès du mobile money n’est plus à démontrer en Afrique. Cela n’empêche pas cependant aux différents acteurs de cette révolution sociale d’affiner leurs modèles pour mieux s’inscrire dans la durée.

Au Kenya, Safaricom travaille sur des cartes SIM NFC qui permettront aux citoyens d’utiliser la puce dans leurs terminaux pour régler leurs différents achats, allant des tickets de transports, de cinéma, aux carburants, etc. En Mars déjà, HumanIPO rapportait que selon Bob Collymore, CEO de l’entreprise que : “À bien des égards, le Kenya a été le pionnier du micro-paiement virtuels en utilisant le téléphone mobile (en dehors du Japon)”.

“La Near Field Communication (NFC), ou le paiement sans contact, était dans un stade assez embryonnaire lorsque M-Pesa a été lancé. Maintenant que les Kényans ont adopté le paiement sans numéraire (avec plus de deux millions de transactions par jour en Mars 2014), il est inévitable que la technologie soit introduite ici.”

A terme, ce projet positionnerait Safaricom, comme un pionnier des technologies de paiements sans contact sur le continent. L’opérateur devra tout de même mettre en place les dispositifs nécessaires pour un déploiement optimal du service à l’échelle nationale et réussir à intégrer la technologie dans l’espace réduit offert par une carte SIM.

Cette offre constituera pour l’opérateur, la prochaine étape de l’évolution de son service M-Pesa, dont l’adoption est en constante progression au sein du pays.

Le procédé n’est pas nouveau dans le paysage technologique, même s’il tarde à réellement s’imposer. Divers opérateurs de téléphonie à travers le monde ont déjà eu à exploiter ces portefeuilles NFC, alors que le dernier à jeter une pierre dans la marre n’est autre que le constructeur américain Apple avec son iPhone 6.

(Source : Afrique ITnews, 10 septembre 2014)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)