twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les autorités gambiennes nient être derrière le blocage des applications de VoIP

mercredi 9 avril 2014

D’après la Fondation des médias pour l’Afrique de l’Ouest (MFWA), cela fera bientôt un mois que les Gambiens se plaignent de l’interruption répétée de leurs communications sur les applications gratuites de Voix sur IP comme Viber, FreePP et Ligne. Ces désagréments interviendraient de manière répétée depuis maintenant près d’un an, après que le pays ait adopté sa loi, jugée très restrictive, sur l’information et la communication.

Pour les nombreux utilisateurs des applications de VoIP, ces désagréments ne peuvent s’expliquer que de deux manières. Soit c’est l’Etat qui restreint l’utilisation de ces applications pour empêcher les Gambiens d’informer leurs familles qui résident à l’étranger sur les conditions intérieures du pays, soit ce sont les compagnies de télécommunications qui le font pour obliger les populations à acheter les cartes de communication.

Dans une interview accordée au journal Standard, Lamin Camara, le secrétaire permanent adjoint du ministère des technologies de l’information et de la communication a déclaré que les autorités gambiennes n’étaient en rien impliquées dans le blocage des applications de VoIP. Il a expliqué qu’il s’agit certainement d’interruption ou de défauts techniques.

La MFWA a appelé le ministre des TIC à saisir les sociétés télécoms afin que ces problèmes soient résolus une fois pour toutes.

(Source : Agence Ecofin, 9 avril 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)