twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les Etats-Unis gèlent les avoirs de Sudatel accusée de « soutenir le terrorisme international »

samedi 22 septembre 2007

La Société nationale des télécommunications (Sudatel) serait mêlée à des activités terroristes. Les avoirs de cette société soudanaise, qui vient d’être adjudicataire de la troisième licence de téléphonie mobile du Sénégal, ont été gelés par les Etats-Unis. La mesure date du 29 mai 2007 à en croire le communiqué de presse du Département américain du Trésor en faisant état, et disponible sur son site (http://www.treasury.gov/offices/enf...). C’est le Parti socialiste (Ps) qui donne l’information, documents à l’appui.

Outre Sudatel, les sanctions de l’administration du président George Bush touchent aussi 29 autres sociétés soudanaises dont GIAD Industrial City, RAM Energy Company, et bien avant, la société de transport aérien Azza. Sont visés également près d’une dizaine de ressortissants de ce pays, dont deux hauts fonctionnaires et un chef rebelle pour avoir « joué un rôle dans la violence et la violation des droits humains au Darfour ».

Selon le communiqué du département américain du trésor, ces sociétés sont « propriétés ou sous contrôle du gouvernement soudanais ». Et, ajoute la même source, deux décrets-lois de l’institution financière américaine autorisent l’imposition de sanctions économiques contre le gouvernement soudanais pour « avoir continué de soutenir le terrorisme international ». L’administration Bush précise que « ces sociétés ont fourni de l’argent liquide au régime Bashir, lui permettant ainsi d’acheter des armes et d’attiser les combats au Darfour ».

Pour rappel, la désignation de Sudatel pour la troisième licence de téléphonie mobile du Sénégal, au détriment des autres concurrents dont Celtel, mieux côtée au plan international, avait suscité des interrogations sur le bien-fondé de ce choix. Sudatel aurait remporté la licence en ayant présenté la « meilleure offre financière », d’après les autorités sénégalaises.

Dans une première sortie l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a annoncé, à la surprise générale, que Sudatel remportait les faveurs du gouvernement sénégalais pour avoir mis sur la balance la somme de 100 milliards FCFA. Quelques jours après, le chef de l’Etat lui-même, Abdoulaye Wade se félicitait de ce choix, mais précisait que la vente de la licence n’aurait rapporté au trésor sénégalais que...80 milliards FCFA. Où seraient passées les 20 milliards FCFA de différence se sont étonnés les observateurs avertis qui suspectent des pratiques louches ?

(Source : Nettali, 22 septembre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)