twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

#LégislativesSN2017 : La guerre du digital aura bien lieu

samedi 15 juillet 2017

En matière d’utilisation des réseaux sociaux en campgne électorale, il y a un avant 2008 et un après 2008. 2008, c’est l’avènement de Barack Obama aux Etats-Unis, avec une utilisaion des médias sociaux à des niveaux insoupçonnés. La preuve est désormais faite que les médias sociaux peuvent révolutionner le discours et les rapports entre le candidat et les électeurs.

Les médias sociaux ont acquis leurs lettres de noblesse au niveau des stratégies des campagnes électorales à travers le monde. Et le Sénégal n’est pas en reste même si nous sommes encore loin, très loin des niveaux de sophistication et d’efficacité atteints sous d’autres cieux.

Une partie des enjeux liés aux Législatives 2017 se jouent via internet dont la force virale demeure du pain béni des candidats, qui usent de toutes les ressources et astuces du web pour déstabiliser leurs adversaires et, charmer la masse votante.

Les enjeux politiques et la guerre de positionnement se sont trouvés un nouveau champ de bataille, la toile, qu’aucun candidat, futur député du peuple, ne peut se payer le luxe d’ignorer.

Du public virtuel au celui-là, bien réel, en chair et en os, tous les moyens sont bons de la part du candidat pour arriver à le convaincre, à montrer sa « profonde conviction » et à étaler son programme, au grand bonheur des électeurs qui en redemandent parce que ne pouvant se suffire des pauvres petites 2mn de temps d’antenne sur la chaîne nationale de la RTS, dédiées à chaque candidat.

Un nombre imposant de sites web, de pages Facebook, de comptes Twitter, de compte Instagram, d’affiches GIF, de chaînes Youtube et Dailymotion, de hashtags, de blogs ont été récemment déployés en ligne en un temps record, histoire de caresser dans le sens du poil, les internautes. S’il est une corporation qui se doit de tirer son épingle du jeu, c’est bien celle des community managers qui ont une opportunité unique de montrer leur savoir-faire et de briller aux yeux de leurs futurs clients et employeurs. Mais aussi, ont certainement….du pain sur la planche. Allez, la guerre du digital aura bien lieu !

Des stratégies digitales, il y en a de toutes les couleurs allant du contenu d’attaque plus ou moins professionnel sous la houlette de Community Managers seniors, à d’autres qui en sont nettement au b.a-ba du digital, avec un contenu qui donne le tournis. Un grand flop. C’est que la gestion de l’e-réputation n’est pas une mince affaire pour un futur député, alors tant qu’à faire, autant s’attacher les services de professionnels.

#LEGISLATIVESSN2017 : une vraie campgne à l’américaine ?

47 candidats, 47 équipes de campagne digitale, 3 semaines pour convaincre, le Sénégal à conquérir ! En ces jours de campagne, le web ploie sous la demande des patrons ; commentaires, forums, sites web, partages sociaux, veille digitale, live tweet, direct Facebook, mailing direct, tout est bon pour marquer une présence digitale et amadouer le peuple : « Choose me, I’m the best ».

Mais nous sommes encore loin au Sénégal de ces campagnes à la Barack Obama voire Emmanuel Macron, où par la magie des réseaux bien maîtrisée, le militant lambda ou volontaire, a pu se muer en redoutable sergent-recruteur en transférant les emails, en « retweetant » les messages sur Twitter, à partager les contenus vidéos ou autres en provenance de l’état-major de campagne.

Car ils ont ce pouvoir extraordinaire. Si l’on traite bien les premiers rangs de supporteurs, ils vont faire campagne auprès de leur entourage de façon plus efficace que ne le feraient les états-majors de campagne, eux-mêmes.

Les électeurs de plus en plus, se méfient des hommes politiques, des campagnes, des médias traditionnels, des spots télévisés, mais ils font confiance à leurs amis. Aussi chers candidats, si vous voulez convaincre les indécis, il vaut mieux passer par leurs amis, leur paire plutôt qu’aller les voir directement.

#LegislativesSN2017 : Les « so called » Digital Manager naissent de partout

En cette période électorale les radars de Publi Tech sillonnent le cercle politique et recensent autant d’équipes digitales qui n’ont existé que de nom, au nom du candidat. Certains futurs députés se réveilleront étonnés, surpris, de ne pas avoir existé en ligne le temps d’une campagne….alors qu’un budget conséquent a été mis à disposition. Mais voyons ! Après tout le cash revient au peuple.

Cheikh Bamba Ndao

(Source : Social Net Link, 15 juillet 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)