twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le site d’Osiris et Batik font peau neuve

mardi 31 janvier 2012

En ce mois de janvier 2012, le site web de l’Observatoire sur les systèmes d’information, les réseaux et les inforoutes au Sénégal (OSIRIS) et le Bulletin d’analyse sur les technologies de l’information et de la communication (BATIK) auquel vous êtes abonnés ont fait peau neuve. Les moins indulgents, les plus exigeants et ceux qui accordent plus d’importance à la forme qu’au fond diront sans doute qu’il était grand temps ! Les autres, qui constituent la grande majorité de nos fidèles lecteurs, apprécieront à sa juste valeur l’effort fait tant pour améliorer la présentation de l’un et de l’autre que offrir de nouvelles fonctionnalités telles que l’abonnement aux flux RSS ou la possibilité de nous suivre désormais sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Meilleur moment ne saurait être choisi pour rappeler que si OSIRIS et BATIK sont présents de manière ininterrompue sur Internet depuis 1999, et ce sans bénéficier d’aucun appui financier d’aucune sorte, c’est d’abord et avant tout grâce à une formidable chaine de solidarité qui ne s’est jamais rompue. La toute première maquette du site Web d’Osiris a été développée par Malick Ndiaye et moi même à l’occasion d’INET’ 98 à Genève (Suisse). Le résultat n’avait rien de fameux mais présentait l’avantage de constituer une base de travail à partir de laquelle Daouda Guindo, à l’époque tout jeune développeur de sites web, a conçu non seulement la première version du site mais également le logo d’OSIRIS. S’inspirant d’Internet Actu, le premier numéro de BATIK publié en août 1999 était plutôt succinct mais il traduisait la volonté qui était la notre de créer « un lieu d’échange et de discussion » et, de ce point de vue, nous croyons pouvoir affirmer que le défi a été relevé. C’est en septembre 2002, avec l’aide décisive de Thomas Noël, que site statique d’OSIRIS a été transformé en un site web dynamique propulsé par SPIP, logiciel alors relativement confidentiel, mais qui depuis a fait beaucoup de chemin notamment au Sénégal. Au fil des ans, le site d’OSIRIS et BATIK sont devenus des références au Sénégal, en Afrique et ailleurs dans le monde pour tous ceux qui s’intéressent aux problématiques relatives à la société de l’information. Depuis cette époque, OSIRIS a joué un rôle important participant au succès de la conférence Bamako 2000, organisant une caravane multimédia au Sénégal et en Mauritanie, contribuant, aux côtés d’ISOC-Sénégal, à la Fête de l’Internet, s’impliquant dans le Réseau Genre et TIC (REGENTIC), partageant ses idées lors des discussions du SMSI, etc. tout en s’impliquant dans nombre de réflexions majeures visant à doter le Sénégal, la sous-région et l’Afrique de stratégies en matière de société de l’information. Les informations publiées dans BATIK, notamment l’éditorial, sont régulièrement reprises par des stations de radios, dans la presse écrite, à la télévision, dans des publications en tous genres et bien évidemment sur Internet, sans que ceux qui les rediffusent ou les utilisent n’aient toujours l’élégance de citer leurs source mais peu importe ! Le site d’OSIRIS offre une riche bibliothèque numérique comportant des milliers d’articles tirés de la presse en ligne, des dizaines de travaux académiques, des articles publiés dans des revues scientifiques, etc. sans oublier la législation sénégalaise et communautaire de l’UEMOA et de la CEDEAO en matière de TIC et de télécommunications ou encore des documents de politiques publiques. Batik compte plus de 7700 abonnés à travers le monde allant des passionnés aux professionnels du secteur en passant par les experts concevant et mettant en œuvre des projets dans les organismes internationaux et les ONG, sans oublier les étudiants, les chercheurs, les enseignants, les journalistes, etc. Aujourd’hui, une nouvelle étape a été franchie grâce à l’appui d’AK-Project qui a migré le site de la version 1.7 de SPIP (!) à la version 2.1.9 et a complètement renouvelé le design du site d’OSIRIS et de BATIK. Dans nos remerciements, nous ne saurions oublier l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) pour l’assistance technique qu’elles nous apportent chaque fois que nécessaire, de même que ceux qui nous envoient des informations qui facilitent notre travail de veille. C’est grâce au soutien actif et désintéressé de toutes ces personnes et d’autres qui se reconnaitront que l’aventure OSIRIS a été possible et sera, nous l’espérons, en mesure de continuer. A tous et à toutes nous disons « Jërëjeffati amuñu seen fay ! », autrement dit mille fois merci, nous ne savons comment vous remercier.

Olivier Sagna
Secrétaire général

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)