twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le secteur de la fintech en Afrique devrait peser 3 milliards $ en 2020 contre 200 millions actuellement

mercredi 21 février 2018

Le secteur des technologies financières (ou fintech) en Afrique devrait enregistrer une croissance extrêmement rapide durant les années à venir, selon un rapport sur les services bancaires mobiles publié le 15 février par le groupe bancaire panafricain Ecobank.

Ce secteur, dans le cadre duquel les jeunes pousses appliquent les nouvelles technologies dans le domaine de la finance, devrait peser près de 3 milliards de dollars en 2020 contre 200 millions de dollars seulement actuellement.

« Le passage au numérique offre non seulement de meilleurs services et une meilleure connectivité, mais permet également aux banques et aux entreprises de libérer leur productivité et de jouer un rôle dans le développement », souligne le rapport présenté lors du sommet Africa Tech à Kigali.

En Afrique, les services bancaires sont devenus plus accessibles à des dizaines de millions de personnes grâce à la croissance rapide de l’utilisation du téléphone mobile.

L’Afrique est aujourd’hui très en avance par rapport à d’autres régions du monde dans le domaine des technologies financières avec environ 100 millions d’utilisateurs de portefeuilles électroniques. Les Africains représentent ainsi environ la moitié (57,6 %) de tous les portefeuilles mobiles dans le monde.

Le rapport d’Ecobank, qui fait un focus sur le Rwanda, précise que le nombre de transactions numériques dans ce pays a enregistré une hausse de 11% au premier semestre 2017 comparativement à la même période de 2016, passant de 1,37 million de transactions à 1,53 million. La valeur des transactions est, quant à elle, passée de 469 milliards de francs rwandais à 622 milliards de francs.

(Source : Agence Ecofin, 21 février 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)