twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le problème technique du système Gaïndé sera maîtrisé

mercredi 8 juin 2011

Le problème technique ayant affecté l’instrument de commerce électronique Gaïndé 2010 sera "maîtrisé" dansles prochaines heures, a rassuré mercredi le directeur général des Douanes Mouhamadou Cissé.

Initiée depuis 2005, le projet de la nouvelle version Gaïndé a connu des ‘’retards et des ratés’’, et le 31 mai un ‘’problème purement technique’’ est intervenu lors du déploiement du nouveau système, a dit aux journalistes le directeur général des Douanes, à l’ouverture de la 2e Conférence internationale sur les guichets uniques (CIGU).

Depuis une semaine, les Douanes ont mobilisé ‘’une masse critique’’ d’experts (ses techniciens, les partenaires, etc.) pour ‘’cerner le système et le maîtriser’’, a dit M. Cissé qui fait état d’un ‘’problème d’instabilité’’ dans la connexion.

Reconnaissant l’existence d’un ‘’manque à gagner’’ et les ‘’désagréments’’ liés à la perte de temps, Mouhamadou Cissé tempère toutefois sur le recul des recettes qui ne vont pas ‘’au-delà de 5%’’.

Selon lui, les opérateurs continuent de consigner leurs chèques au Trésor public. ‘’Il n’y a aucune inquiétude sur la perte de recettes. Les recettes du Trésor ne sont pas menacées’’, a dit M. Cissé qui a présenté les ‘’excuses’’ des Douanes aux utilisateurs du système Gaïndé.

Le nouveau logiciel de dédouanement Gaïndé 2010 est une combinaison de l’application de collecte électronique des documents de pré-dédouanement ORBUS, le paiement électronique des droits et taxes d’entrée à travers CORUS avec en amont l’échange de données informatisées.

Il remplace le système Gaïndé 2000 bâti à partir du noyau du système Gaïndé mis en exploitation depuis janvier 1990, sur la base de principes essentiels de conception tendant à avoir un système plus communiquant pour l’usager.

Il offre à l’utilisateur une disponibilité du système à 100%, lui permet également de disposer d’un système d’utilisation facile, avec de faibles coûts de maintenance, de pouvoir gérer des données intègres tout en garantissant, chaque fois que de besoin, le niveau de confidentialité requis.

La nouvelle version est ‘’portable’’, a dit Mouhamadou Cissé qui a annoncé sa décentralisation dans les régions en septembre prochain.

(Source : APS, 8 juin 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)