twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le patronat demande d’être associé à la vente des actions de l’Etat à la SONATEL

mardi 21 avril 2009

Le patronat sénégalais a demandé, mardi à Dakar, lors d’une rencontre, d’être associé à la vente annoncée d’une partie des actions de l’Etat à la Société nationale de télécommunications (SONATEL).

Des organisations membres du patronat (CNP, CNES, MDES, UNACOIS-JAPPO, GES) ont entamé mardi une concertation nationale sur les sujets liés à la privatisation de certains secteurs.

Les leaders du patronat, à leur tête, Mansour Cama, président de la Confédération nationale des entreprises du Sénégal (CNES), et Baïdy Agne, président du Conseil national du patronat (CNP), ont exprimé leur solidarité aux travailleurs de la SONATEL et réclamé la place du secteur privé dans la marche de l’économie nationale du pays, lors d’une rencontre a la Chambre de commerce de Dakar.

Selon les responsables du patronat, le secteur privé doit être pris en compte par l’Etat pour qu’il puisse ‘’jouer pleinement son rôle sur toutes les questions économiques du Sénégal dans l’intérêt national pour la préservation du patrimoine économique’’.

Mansour Cama a souligné que ‘’l’Etat n’a pas le droit de privilégier les intérêts étrangers au détriment des nationaux pour la bonne marche d’une économie qui ambitionne de réaliser des performances’’.

A ce propos, il a demandé que le gouvernement accepte une concertation large avec le secteur privé, les syndicats et la société civile afin de ‘’nouer un dialogue sincère dans la sérénité’’. M. Cama a précisé qu’aujourd’hui c’est ‘’la question de souveraineté nationale qu’il faut préserver à travers la vente des actions de l’Etat à France Telecom’’.

Pour sa part Baïdy Agne, président du CNP, a déplore l’état actuel du partenariat entre le secteur privé et le gouvernement, qui selon lui, a fait un recul de ‘’30 ans en arrière’’. Il a fait savoir que cela représente ‘’un échec’’, soutenant que le privé a sa part de responsabilité comme l’Etat.

Il a indiqué que le secteur privé sénégalais ‘’est faible, mais l’Etat a le devoir’’ de l’aider à être compétitif et performant.

Les représentants des centrales syndicales CNTS, CNTS/FC, ULTS, UNSAS... se sont solidarisés avec la démarche de concertation nationale initiée par le patronat sénégalais afin de parler d’une seule voix sur toutes questions stratégiques liées au patrimoine économique du pays.

La rencontre a permis aux participants de faire une autocritique des organisations syndicales, du patronat et même du gouvernement pour trouver des solutions adéquates aux problèmes économiques.

Ils ont également interpellé l’Etat sur toutes les questions liées à son portefeuille, sa vision de politique économique, sur les secteurs stratégiques, ainsi que sur la part du secteur privé et la société civile sur les questions économiques.

Les représentants du patronat sénégalais ont aussi invité les pouvoirs publics à procéder à un diagnostic correct de tous les secteurs qui se trouvent en difficulté, en citant notamment la SONATEL, Air Sénégal-International, la SENELEC, la SUNEOR, les Industries chimiques du Sénégal (ICS), DP World, Transrail etc. pour une bonne visibilité de ces secteurs stratégiques et une solution appropriée aux maux dont ils souffrent.

(Source : APS, 21 avril 2009)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)