twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le paiement mobile : l’avenir de l’E-commerce au Sénégal ?

mardi 20 octobre 2015

Ces dernières années, on assiste à la floraison des plateformes de e-commerce au Sénégal. Beaucoup de sites proposent de vendre différents services et matériels de tous genres. On peut citer la marketplace Kaymu, Sooretul qui promeut le « consommer local », Jumia leader africain du e-commerce et premier centre commercial en ligne. Il y a aussi des plateformes offrant des services comme Jovago qui est un site de booking.

De façon basique, le e-commerce ou commerce électronique est l’utilisation de la technologie internet dans le cadre d’achats et de ventes de biens, de marchandises ou de services. Avec la croissance du taux de pénétration d’internet, favorisée par celle du taux de pénétration du mobile, ce boom n’a rien d’étonnant quand on connait l’importante place qu’occupe le commerce traditionnel dans l’activité économique de notre pays. Et ce serait même une suite logique de voir les acteurs de ce secteur utiliser les outils qu’offre le web pour booster leurs chiffres d’affaires.

Mais peut-on parler de commerce électronique si la transaction financière ne se fait pas en ligne ?

En effet, le paiement électronique est quasi-inexistant dans le monde e-commerce sénégalais. Payer en ligne n’est pas une habitude sénégalaise. Les gens ont toujours envie de voir la personne avec qui ils font la transaction. A cela s’ajoute un faible taux de bancarisation et surtout un manque de systèmes de paiement fiable, en tout cas, aux yeux du grand public. Même si on peut en noter quelques-uns sous forme de carte prépayée comme Jula ou encore PosteCASH promue par La Poste, ces solutions demeurent encore méconnues par une grande majorité des populations. Ce qui fait que les structures dans le domaine ont adopté, pour la majorité, le ”Cash on delivery” ou paiement à la livraison pour gérer la partie transaction monétaire de l’opération. C’est le cas de Jumia Sénégal.

L’alternative mobile

Néanmoins le porte-monnaie électronique commence à gagner du terrain via le mobile money. Même s’il est encore à des années-lumière du Kenya, le Sénégal s’est bien lancé dans ce domaine. Deux des trois opérateurs mobiles présents dans ce pays proposent des solutions de mobile money. Il s’agit de l’opérateur historique Orange et de la franchise Millicom Tigo.

Orange Money  : cette solution lancée depuis 2008 par Orange est la plus répandue et la plus utilisée sur le marché. Elle est déjà utilisée pour des paiements factures. Depuis un moment, on évoque de plus en plus la mise en place d’un API permettant aux sites de e-commerce de l’implémenter. Mais on est toujours à l’étape des discours.

Tigo Cash qui est le porte-monnaie électronique proposé par l’opérateur du groupe Millicom est moins en vue sur le marché. Une solution avec un énorme potentiel qui peine à décoller

Il existe aussi beaucoup de solutions de transfert d’argent utilisant la technologie mobile comme Wari ou Joni-Joni. Il ne serait pas étonnant qu’ils soient utilisés comme solutions de paiement.

Le problème du paiement est récurrent dans plusieurs pays africains. Le marché étant naissant, il est normal que les populations n’aient pas encore toutes les habitudes liées à l’achat en ligne. Ces pays ayant une forte croissance du taux de pénétration du mobile, le mobile money est donc, logiquement, l’une des meilleures solutions à ce problème.

(Source : Social Net Link, 19 octobre 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)