twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le nouveau site Internet de Sud Quotidien : Une nouvelle page dans la vie du journal

samedi 10 février 2007

Entre le groupe Sud Communication et les élections au Sénégal c’est comme s’il y avait une fatalité dans le bon sens. Le groupe né en 1985 a connu une de ses premières avancées les plus significatives lors du scrutin général de février 1988 quand le trimestriel Sud Magazine lancé en mars 1986 qui était une référence dans la presse privée naissante devenait Sud Hebdo dès 1987. A ce jour, certains lecteurs n’arrivent pas à se débarrasser de ce nom mythique de Sud Hebdo.

Quand les Sénégalais étaient appelés à nouveau aux urnes en 1993, les responsables du Groupe ont profité de cette occasion pour briser un monopole que beaucoup croyaient pérenne : la diffusion d’un journal quotidien au Sénégal. Monopole détenu par le Soleil. C’est durant cette consultation que ces responsables ont pris le risque de lancer Sud Quotidien. Le défi était si énorme que le nom de Sud au Quotidien fut retenu, avec dans la tête de revenir à la périodicité hebdomadaire à la fin du cycle électoral.

Tous les observateurs savent aussi que Sen radio Sud Fm a eu ses plus grands moments de gloire (exception faite du procès des assassins de Me Babacar Séye en 1994) pour sa couverture des élections législatives de 1998, mais surtout lors du vote qui a donné l’alternance en 2000. Sud Quotidien est l’un des premiers journaux en Afrique à disposer d’un site Internet digne de ce nom. Depuis dix ans, le journal met à la disposition de ces lecteurs ce format de leur quotidien. Mais comme presque tous les pionniers, Sud Quotidien s’était laissé dépasser par ses suivants dans le domaine des nouvelles technologies. Jusqu’au lancement de son nouveau site effectué presque dans la discrétion au début de cette campagne électorale 2007.

Profitant du début de la campagne électorale 2007, un groupe de jeunes Sénégalais Amadou Maham Gaye résident en Suisse et Moussa Diaw vivant au Canada ont mis à la disposition de Sud Quotidien la nouvelle plateforme représentée par ce site. Les deux amis auteurs de ce travail sont les fondateurs d’ Infocom Experts, une société spécialisée dans le domaine des nouvelles technologies.

L’ancien site qui a fait le bonheur de beaucoup de lecteurs sur le Net, surtout ceux qui sont à l’étranger, était un peu en déphasage par rapport au nouvel environnement des sites Internet de notre temps. Il était devenu austère, sans véritable graphisme, un site lourd à télécharger pour les utilisateurs des ordinateurs PDA ou palm, il ne se renouvelait pas toujours.

Cela a inspiré ces deux jeunes qui, selon leurs propres termes, ont grandi avec le Groupe Sud. « Moussa Diaw y a passé quatre ans comme Reporter à la Station de Saint-Louis, tout en faisant ses études à l’Université Gaston Berger et Amadou Maham Gaye jeune étudiant était un fidèle de la Radio Sud Fm, à l’Université Cheikh Anta Diop, (Ucad) de Dakar. Lors de l’été 1999, le destin fit que les deux compères se rencontrèrent à Saint-Louis et se découvrirent des passions communes : les media, le sport, le TI. Deux ans plus tard, ils se retrouvent à Genève dans le cadre de leurs études. » « Après avoir lancé Infocom Experts, et face à la demande croissante d’autres organes de presse, ils se promettent de doter le Groupe Sud d’un portail Internet à la hauteur de son prestige. » « A l’occasion des 20 ans du Groupe Sud, Infocom Experts réalise le site des Archives de Sud. Babacar Touré, Henriette Niang Kandé, Pape Ndoye et Daouda Toumbou sont mobilisés. Ils travaillent à sortir les archives pour marquer l’évènement. Suda20ans.com (http://www.suda20ans.com/) voit le jour ».

Cette première expérience bien réussie, les amis entament la réalisation du nouveau site http://www.sudonline.sn/ qui, bien géré, n’aura rien à envier aux grands sites du monde entier. Comme les grands portails, il offre un arrangement très simple et une pagination qui rend conviviale l’utilisation. D’autres services comme la météo, la galerie photos et autres informations sur le shopping y sont aussi présents. L’interactivité est aussi une nouveauté du site avec la possibilité de commentaires offerte aux surfeurs. Quelques uns des premiers commentaires en disent long sur l’appréciation qu’en ont faite les lecteurs. Morceaux choisis dans l’édition de ce jeudi 8 avril 2007 : « Tant qu’il y ’aura de belles plumes pour dénoncer sans excès les maux dont souffre le pays .IL est permis de penser qu’un jour l’intérêt général primera. » Ou « Très bon article Vieux Savané. Ces derniers jours j’ai souvent critiqué Sud pour des prises de position assez explicites pour le candidat Idrissa Seck. ».

Un dernier, « Enfin !! Certains osent le dire !! Ces gens n’en ont rien à battre de l’avenir du pays !! Tout ce qu’ils veulent, c’est s’enrichir !! Mais franchement on est vraiment mal parti pour se développer !!! Comme c’est si bien dit tout ça, c’est la faute du peuple !! Le peuple a les dirigeants qu’ils méritent !! En tout cas, je reste très sceptique sur un quelconque changement de cette situation !!! »

Dame Babou

(Source : Sud Quotidien, 10 février 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)