twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le nouveau président du réseau des CMC pour une adaptation aux exigences du métier

lundi 30 août 2010

Le nouveau président du réseau des Centres multimédias communautaires (CMC) Famakhan Dembélé a déclaré qu’il compte enclencher ‘’une véritable chaine de renforcement de capacités des personnels des CMC’’, pour les amener à s’adapter et à répondre aux défis de la communication ainsi qu’aux ‘’nouvelles exigences du métier’’.

Pour ce faire, le directeur de la radio communautaire de Kédougou a dit qu’il est décidé à ‘’s’appuyer sur le partenariat entre les CMC, d’abord, et entre les CMC et l’extérieur, d’autre part’’.

Il s’agit d’asseoir ‘’la base institutionnelle des CMC’’, a soutenu, dans un entretien avec le correspondant de l’APS, le tout-nouveau président des CMC, élu pour un mandat de 2 ans à la tête de cette structure.

‘’On perd beaucoup en refusant de valoriser tout le travail abattu’’ par les CMC, a-t-il dit, soulignant que le nouveau bureau va capitaliser les résultats obtenus par ceux-ci pour travailler dans le sens de la réduction du gap numérique et pour l’accès de tous à l’information.

Selon lui, il est nécessaire de s’atteler à ‘’vulgariser le statut des CMC auprès des pouvoirs publics’’, pour que les autorités publiques puissent l’intégrer dans la politique communicationnelle du pays.

Mais au préalable, il faut ‘’faire la promotion des CMC en les rendant visibles dans le paysage médiatique sénégalais’’, a-t-il indiqué, se disant convaincu que les CMC font le même boulot que les autres structures de communication. Sur cette base, des échanges d’expériences doit exister entre eux.

Le nouveau président des CMC a par ailleurs suggéré que les CMC puissent harmoniser leurs méthodes d’intervention, afin que le label soit ‘’uniforme’’ dans les 24 structures existantes à l’échelle du pays.

M. Dembélé a été élu jeudi dernier à la tête des CMC, pour un mandant de 2 ans, à l’issue d’une assemblée générale qui s’est tenue dans la salle de conférence du CESTI. 37 voix se sont portées sur sa personne, contre 3 pour son adversaire de Diourbel Momar Talla Guèye.

Militaire devenu enseignant avant d’embrasser une carrière de journaliste, Ibrahima Famakhan Dembélé a passé plus de 15 ans dans le milieu de la presse. Il a notamment travaillé à radio Dunyaa Kédougou et Kédougou FM dont il est devenu le directeur. Il sert également comme correspondant de la RTS.

Avec le l’UNESCO/BREDA, de l’Union des radios communautaires (URAC), il a dit que son ambition est de faire en sorte que les radios communautaires deviennent plus rentables afin de générer des retombées au profit des communautés de base.

(Source : APS, 30 août 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)