twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le mobile réalise un chiffre d’affaires de plus 10,5%

samedi 11 février 2017

Le directeur général de l’autorité de régulation et des postes et des télécommunications (Artp), Abdou Karim Sall a fait savoir que le secteur des télécommunications se porte très bien. Selon lui, le mobile a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 10,5%. Il présidait hier, vendredi 10 février, à Saly, la cérémonie d’ouverture d’un atelier d’information à l’endroit des journalistes.

Le secteur des télécommunications se porte très bien. Au titre de l’année 2016, le mobile, sur le plan du chiffre d’affaires réalisé, a fait un bond considérable de l’ordre de plus de 10,5%. L’information a été livrée par Abdou Karim Sall, Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp). Il présidait hier, vendredi 10 février, à Saly, la cérémonie d’ouverture du séminaire d’information de l’Artp.

« Tigo a eu un bond de 15%, sonatel mobile 10% et expresso 7%. Donc le secteur se porte bien, notamment la croissance et le développement du mobile », indique-t-il.

Toutefois, il reconnait que tout n’est pas rose dans ce secteur. Car, il relève que le trafic international entrant a baissé du fait de l’utilisation massive des OTT tel que les Watsapp et autres. « Ces réseaux sont devenus aujourd’hui des outils que les clients utilisent le plus souvent pour recevoir des appels internationaux. Cela se fait au détriment du trafic entrant international », se désole-t-il.

D’un autre côté, il constate que l’usage de l’internet s’est développé. C’est ce qui a permis, selon lui, de faire un bond en avant dans le secteur. « Globalement nous avons fait la mesure du secteur à la fin de décembre 2016. On a vu que sur ce rapport, les parts de marché sont en train de bouger. Aujourd’hui, nous avons 52,26% pour Sonatel, 25,86% pour tigo et 21,87% pour expresso. Il faut constater qu’il y a que expresso qui a gagné en termes de progression de parts de marché », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, Abdou Karim Sall indique que cette année, l’Artp envisage de développer un certain nombre de projets qui ont un impact majeur dans le développement du secteur, notamment la mise en place des Mvno, les free roaming, les opérateurs d’infrastructures et les fournisseurs d’accès.

« Nous n’avons pas attribué de licence 4G »

Concernant l’attribution d’une licence 4G, le directeur général de l’Artp se veut clair. Selon lui, aucune licence 4G n’a été attribuée. « Nous n’avons pas attribué de licence 4G. Pour attribuer une licence 4G, le code des télécommunications est très clair : Il faut lancer un appel à candidatures. C’est ce que nous avons fait en janvier 2015 quand nous avons lancé un appel à candidature cet appel était infructueux », précise-t-il. Et de poursuivre ; « le seul opérateur qui a la 4G, je ne parler de licence 4G pour être précis, c’est la Sonatel. Dans le cahier des charges des opérateurs qui définit les réseaux et les services qui sont concernés par la concession, il ne figurait pas la 4G. C’est la raison pour laquelle quand on a modifié le cahier des charges de Sonatel pour ajouter les obligations de couverture, nous en avons également profité pour élargir la liste des services et des réseaux qui sont concernés par la nouvelle concession ».

Selon lui, il n’est pas interdit aujourd’hui qu’un autre opérateur puisse négocier avec l’Artp pour qu’elle puisse modifier la concession, mais il est prévu dans le cahier des charges les conditions de modification de la concession. « Si demain un opérateur, tel que Tigo ou Expresso manifeste sa volonté, nous serons en discussions avec lui pour modifier son cahier des charges et introduire la 4G dans le périmètre et les réseaux de sa concession », a-t-il conclu.

Abdou Karim Sall sur le rachat de Tigo par Wari : « Je n’ai pas été officiellement saisi »

Interpellé sur le rachat de tigo par Wari, le directeur général de l’autorité de régulation des télécommunications et des postes Abdou Karim Sall précise : « étant donné que l’Artp n’a pas été saisi officiellement par Tigo, à travers une correspondance par rapport à cette vente, je ne préfère pas me prononcer là-dessus ». Toutefois, il souligne que si tel est le cas, le code des télécommunications dispose de moyens permettant de réaliser cette opération avec l’accord des autorités. « En ce qui concerne la cession de la concession, la condition sine qua non, c’est l’approbation de l’Etat du Sénégal », indique-il.

Ndeye Aminata Cissé

(Source : Sud Quotidien, 11 février 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)