twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le ministère de l’Information brandit la loi pour rappeler l’interdit sur ‘’la publicité mensongère‘’

jeudi 2 septembre 2004

Le ministère de l’Information, de l’Intégration économique africaine et de la Promotion de l’information et de la communication a, dans une circulaire dont copie est parvenue jeudi à l’APS, déploré la persistance de la ‘’publicité mensongère’’ en matière de santé et menacé de sanctions les auteurs de tels agissements.

Selon le ministère de l’information, rappelant les ‘’injonctions répétées du Haut Conseil de l’audiovisuel’’, mais restées sans suite, c’est la loi no 83-20 du 20 janvier 1983 qui stipule que ‘’la publicité ne doit pas éveiller chez les malades des espoirs fallacieux, ni exploiter leur manque éventuel d’esprit critique à l’égard des messages leur promettant un traitement efficace ou la guérison’’.

Ainsi, déplorant le fait que ‘’les stations radiophoniques persistent à diffuser de la publicité en matière de santé qui viole les dispositions de la loi (...) et les dispositions communes du cahier des charges des radios commerciales et communautaires (articles 18 et 22)’’, la circulaire estime que ‘’cette publicité mensongère cause d’énormes préjudices à un nombre incalculable de nos concitoyens’’.

D’où, menace-t-elle, ‘’désormais, toute violation de ces dispositions expose à des sanctions pouvant aller jusqu’au retrait de l’agrément et à la fermeture pure et simple de la station fautive’’.

Les radios se sont distinguées ces derniers temps par la diffusion de spots publicitaires vantant les mérites de tradipraticiens qui se disent capables de soigner plusieurs maladies, voire toutes sorties de maux dont peut souffrir un individu.

(Source : APS 2 septembre 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)