twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le marché du jeu vidéo africain évalué à plus de 300 milliards FCFA

mercredi 24 septembre 2014

Selon un rapport publié par le cabinet Price Waterhouse and Cooper, a coté de l’Internet (9%), la croissance la plus rapide dans le domaine du numérique africain se fera dans la catégorie du jeu vidéo (8.2%) dans les années à venir.

Le jeu vidéo n’a pas encore trouvé ses lettres de noblesse en Afrique. Toujours considéré comme un passe-temps pour adolescents boutonneux ou adultes qui refusent de remettre leur casquette dans la bonne direction, selon Vicki Myburgh du bureau sud-africain de PwC “Les jeux vidéos ont réussi une transition formidable dans le monde du digital en Afrique, et ce principalement grâce à la popularité du Mobile Gaming (jeux sur mobiles) mais aussi grâce au potentiel non négligeable que représente la distribution digitale des jeux pour consoles“.

Il est à noter que l’étude présentée par le cabinet PWC prévoit qu’en 2018, 27% des revenus du monde des jeux vidéos proviendront de la distribution digitale, remplaçant les supports physiques par du contenu téléchargeable.

Supportant cette thèse, un rapport publié récemment par le cabinet de recherche NewZoo spécialisé dans le jeu vidéo évalue les 10 marchés principaux du continent à plus de 300 milliards de Fcfa. A la tête du classement, le Nigeria (33eme mondial) représente à lui tout seul un marché d’une valeur de près de 180 millions de dollars.

La vulgarisation des terminaux intelligents sur le marché africain et l’augmentation exponentielle des spécifications de ces derniers, signifie que bientôt, la majorité des africains disposeront de téléphones capables de proposer des jeux de la qualité des consoles de salons de deuxième ou même troisième génération. Un domaine à suivre de près.

(Source : Afrique Itnews, 24 septembre 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)