twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le journalisme face aux Ntics : Vers la numérisation d’une presse d’interaction

vendredi 23 avril 2010

Pour repenser la pratique du journalisme, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel a invité des journalistes autour d’une table pour discuter de l’exercice de leur métier face aux enjeux de la communication et de la numérisation. La rencontre, qui a eu lieu mercredi, a été organisée en partenariat avec la Convention des jeunes reporters du Sénégal.

La pratique du journalisme classique tend à perdre de plus en plus sa place dans le paysage médiatique actuel. Des paramètres comme la communication et la numérisation sont maintenant pris en compte dans le traitement et la diffusion de l’information dans la presse écrite mais également dans la presse audiovisuelle. Pour discuter de la question, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) a tenu, mercredi dernier, une rencontre d’échange avec des journalistes. La réunion a été organisée en partenariat avec la Convention des jeunes reporters du Sénégal (Cjrs). Dans son exposé, intitulé : ‘Le journalisme dans un contexte de démocratisation de l’information et de la communication’, la consultante Saphie Ly a soutenu que le rôle du journaliste en tant que ‘médiateur exclusif’ est en train de disparaître. Pour elle, les médias ne sont pas contrôlés par les journalistes puisque l’information est aussi conditionnée par la ‘rentabilité économique’. Une situation accentuée par ce qu’elle qualifie ‘de genres de rupture’. Elle donne l’exemple de la création de journaux clandestins qui, soutient-elle, est une façon de dire ‘haro sur le contrôle de l’information.’

Les modèles produits par cette manière d’informer sont, entre autres, les radios communautaires et les blogs qui donnent naissance à de ‘nouveaux journalistes’, d’après Saphie Ly. Pour la journaliste, cette libéralisation de l’information encourage la communication ‘participative’ et permet en même temps la ‘valorisation’ du feed-back. Elle pense que la finalité reste ‘le consensus’, parce qu’il y a ‘un besoin d’ouverture et de dialogue’. Selon la présidente du Cnra, ce concept qui utilise Internet permet de publier des informations qui seront jugées par les destinataires.

Nancy Ndiaye Ngom pense qu’il faut prendre en compte ces mutations qui ont comme ‘suite logique’ la numérisation de la presse audiovisuelle. Un thème qui a été développé par l’ingénieur en radioélectricité, Mamadou Amar. Dans sa communication, axé sur ‘Les enjeux de la transition vers le numérique’, le technicien a fait savoir que la télévision numérique permet d’avoir une meilleure qualité de son et d’image et offre des programmes démultipliés, grâce à des techniques de compression des éléments. Ce qui, annonce-t-il, pourrait faire naître une ‘télévision de proximité’.

Et pour la radio, Mamadou Amar a expliqué que le passage au numérique donne une qualité sonore égale à celle des Cd audio et élimine aussi les interférences. Il a ajouté que le panel de programmes sera plus vaste et complet. Selon le spécialiste, la numérisation est une occasion à saisir pour augmenter les sources de revenus, diversifier l’offre des radios et télévisions surtout pour le service public et avoir un plus grand public. Il précise toute de même qu’il y a un prix à payer parce qu’il faudra ‘renouveler les équipements en place et revoir la réglementation’ qui régit la presse audiovisuelle.

Yacine Cissé

(Source : Wal Fadjri, 23 avril 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)