twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le jeune Béninois Michael Akpoli a lancé Assouka Telecom qui propose des forfaits d’appels de la France vers l’Afrique

mardi 11 octobre 2016

Les ressortissants de 33 pays d’Afrique, résidant en France, peuvent désormais accéder à une nouvelle solution télécoms pour appeler à moindre coût des membres de leur famille, des amis ou même des relations d’affaires installés sur le continent. Il s’agit des forfaits mobile et fixe pour particuliers et professionnels proposés par l’opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO) Assouka Telecom, créé en juin 2016 et lancé en septembre dernier par Michael Akpoli, jeune ingénieur en télécommunications béninois.

Basée à Toulouse, la société, qui ne compte pour l’instant qu’une dizaine d’abonnés selon le site d’information ladepeche.fr, projette de franchir le cap des 15 000 clients d’ici 2017. D’après Michael Akpoli, « contrairement aux cartes prépayées qui impliquent d’avoir plusieurs puces ou plusieurs téléphones, nous proposons des forfaits sans engagement qui incluent une offre mobile en France et une offre pour appeler en Afrique ».

Le nouvel entrepreneur a souligné qu’à travers Assouka Telecom, « nous nous adressons à la fois aux expatriés et à la diaspora qui ont besoin d’appeler en Afrique, mais aussi aux professionnels qui travaillent avec le continent ».

L’idée de mettre sur pied un opérateur qui propose des solutions télécoms plus abordables pour les africains installés en France, désireux de communiquer pleinement avec leur famille restée au pays, Michael Akpoli a révélé qu’elle est née de son expérience personnelle. « Quand on dépense comme moi plus de 150 euros par mois en hors forfait pendant cinq ans pour appeler sa famille en Afrique, on commence à réfléchir à une solution », a-t-il expliqué.

Le MVNO Assouka Telecom utilise le réseau Orange pour la fourniture de ses services télécoms. Son promoteur envisage déjà d’étendre son offre de service à plus de pays, d’offrir un service de Cloud computing, et même une box pour regrouper ses offres mobile, fixe et internet.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 11 octobre 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)