twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le câblage s’est généralisé de ’’manière anarchique’’ (CNRA)

lundi 19 juillet 2010

Le câblage s’est généralisé de ’’maniére anarchique’’ et ’’en dehors de toute règlementation’’ au Sénégal, a indiqué le Conseil national de régulation de l’audiovisuel dans son avis concernant le deuxième trimestre 2010.

Cette pratique qui se fait sans ’’autorisation’’, ni ’’convention’’ et de ’’cahiers de charges’’ est l’oeuvre de ’’personnes seulement mues par l’appât du gain’’ qui distillent ainsi ’’des images télévisuelles dans les foyers sans aucune possibilité de contrôle par les instances compétentes en la matiére’’.

Les autres dysfonctionnements constatés ont trait ’’au regain de diffusion par pratiquement l’ensemble de nos télévisions, de clips et de programmes obscènes’’.

A cet égard, le CNRA a épinglé la télévision privée 2STV qui a ’’diffusé en direct, à l’occasion de son 7-éme anniversaire, une soirée caractérisée par des danses particulièrement obscènes’’.

L’organe de régulation note aussi ’’ la persistance des dérives lors des émissions interactives : injures, menaces de mort, appels à la violence et à la désobéissance civile, atteinte aux institutions de la République, atteinte l’honneur et à la dignité humaine’’.

Le CNRA regrette aussi ’’la diffusion d’images obscènes et de scènes de violence contenues dans des films et autres manifestations comme les séances de lutte avec frappe et la diffusion d’émissions de voyance en direct sur de longues plages horaires, sans aucune indication des coûts des appels téléphoniques par certaines radios et télévisions’’.

Face à de tels manquements, le Conseil national de régulation de l’audiovisuelle demande aux câblo-opérateurs ’’l’arrêt sans délai de toute activité de diffusion et de distribution de programmes audiovisuels sans autorisation préalable, matérialisée par la signature de convention et de cahiers de charges avec les autorités compétentes’’.

Le CNRA prône ’’l’arrêt de la diffusion d’images obscènes et autres scénes de violence en réitérant sa recommandation de mise en place au sein des télévisions de comités internes de visionnage’’.

L’organe de régulation invite également à ’’faire preuve de plus de rigueur et de professionnalisme dans la conduite des émissions interactives ou des débats diffusés en direct et de veiller à ce que les émissions de voyance n’exploitent pas la crédulité des populations et qu’elles respectent les dispositions relatives à l’obligation d’indication du coût des appels sur serveur’’.

(Source : APS, 19 juillet 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)