twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le bout du tunnel pour ses abonnés sénégalais ? le Groupe Orange Afrique, à l’assaut des dysfonctionnements de reseau

vendredi 11 décembre 2015

Les consommateurs, qui se plaignent des dysfonctionnements du réseau téléphonique d’Orange, peuvent désormais pousser un ouf de soulagement. En effet, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Cameroun, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry, la République Démocratique du Congo, la République Centrafricaine et le Niger vont mettre sur pied un réseau commun, dans le but d’améliorer la qualité services de leur clients.

Initié par le Groupe Orange en Afrique, le projet intitulé ANO (Amea Network Optimisation) va être lancé, le 1er Fevrier 2016. L’objectif de cet ambitieux projet est de mutualiser l’activité d’exploitation de l’ensemble du cœur des réseaux et des plateformes de services d’Orange.

Face à la presse, il y a quelques instants, ce 11 décembre, Fatou Sène Diagne, Directrice d’exploitation du Réseau Orange Sénégal, a déclaré que « depuis quelques années, la Sonatel s’est engagée dans un projet de transformation destiné à renforcer sa compétitivité dans un secteur des télécommunications en perpétuelle mutation”.

Poursuivant, elle ajoute : “ANO est un projet structurant pour tous les opérateurs, qui veulent maintenir leur compétitivité et s’adapter ainsi aux changements de leur environnement, afin de continuer à proposer des baisses de tarifs à leurs clients ». Par ailleurs, elle a tenu à préciser que « ce projet, qui se déroule sur 5 ans, est une opportunité pour notre pays de créer de nouveaux emplois directs et indirects et par ce biais, de nouvelles opportunités de carrière pour les salariés concernés de la Sontel, qui souhaitent rejoindre cette nouvelle entité ».

En effet, dit-elle, deux Centres communs dénommé GNOC (Global Network Operating Center) vont être implantés, à Dakar et Abidjan, afin de mutualiser les équipes d’exploitation des pays participants, avec le siège à Dakar.

Khady Sylla

(Source : Actusen, 11 décembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)