twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le WI-FI : Une mine d’or inexploitée par les enseignes commerciales ?

mercredi 24 août 2016

« Quel est le mot de passe du Wi-Fi ? » Si vous fréquentez les tables des restaurants et bars des villes africaines, c’est une question que vous avez déjà posée ou au moins entendue. Généralement, les codes sont ensuite fournis gratuitement par des serveurs qui récitent les chiffres et les lettres avec assurance, tel est le nombre de fois qu’ils ont eu à les répéter durant la journée.

« Nous offrons la connexion Internet à nos clients pour les mettre dans les meilleures conditions« , nous annonce un restaurateur basé à Dakar. Le Wifi est ainsi devenu un argument de marketing majeur, pour attirer une clientèle toujours plus avide de connectivité.

wifiLa bonne nouvelle pour les propriétaires de ces enseignes, c’est que selon un sondage mené par le cabinet INAOTA [1], 43% des personnes interrogés ont soutenu ne pas être contre l’idée de payer jusqu’à 500 Fcfa (plus ou moins 1 dollar) pour une heure de connexion, tant que cette dernière reste stable et rapide.

« Trop souvent les restaurants annoncent qu’ils disposent d’une connexion internet, alors que cette dernière est en panne, pas sécurisée ou alors bien trop lente pour que l’on puisse en profiter » souligne Alpha TALL, interrogé alors qu’il appréciait un repas dans un restaurant de la capitale sénégalaise.

Selon le même sondage, jusqu’à 63% des personnes interrogées ont annoncé être prête à suivre des publicités toutes les 15 minutes, tant qu’elles peuvent profiter d’une connexion stable et sécurisée.

De quoi donner des idées aux entrepreneurs du monde de la restauration et du tourisme…

(Source : Afrique ITnews, 24 août 2016)

[1] Le sondage à été mené par le cabinet INAOTA sur Internet et sur le terrain, dans le cadre d’une étude plus large sur la qualité de la connectivité au Sénégal.

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)