twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Togo sécurise son cyberespace

vendredi 7 décembre 2018

La loi sur la cybersécurité est votée jeudi 6 décembre 2018 à Lomé. C’est l’aboutissement d’un long processus conduit par le ministère des Postes et de l’Economie numérique. Le Togo renforce par ce dispositif législatif son écosystème numérique. « Ce projet de loi, tout en assurant une prise en charge effective et efficace de la cybersécurité sur toute l’étendue du territoire, il va par la même occasion, hisser notre pays au rang des standards internationaux », s’est réjoui Cina Lawson, ministre togolaise des Postes et de l’Economie numérique devant le parlement.

La loi sur la cybersécurité va créer de la confiance et encourager l’innovation. La loi prévoit la mise en place d’un CERT, Computer emergency response team ; un SOC, security operating center et consacre la création d’une agence nationale de la cyberécurité. Les mutations qu’engendrent le numérique ont aussi comme conséquences, de nouvelles formes de délits. La loi sur la cybersécurité donne ainsi au législateur l’outil efficace pour traquer les « délinquants numériques ». On note également dans la loi, la mise en place d’un fonds de souveraineté national. Il permettra de financer les stratégies nationales de cyber sécurité.

Le parlement a adopté cette loi au lendemain du lancement des travaux de construction du tout premier data center génération III au Togo.

En introduisant le texte à l’Assemblée nationale, le gouvernement togolais l’enjeu des menaces qui sont liées à l’environnement du numérique. Les initiatives prises ces dernières années pour renforcer l’écosystème et créer un environnement propice au décollage de l’économie numérique seraient vaines si le pays ne se dotait pas d’outil législatif pour répondre aux menaces qui sont liées à cet environnement. « Il nous faut nous prémunir et prévenir, de façon corollaire, les risques et les défis inhérents au développement exponentiel et irréversible de la société de l’information », a rappelé Cina Lawson.

Pour le ministère de l’économie numérique, l’adoption de cette loi sur la cuber sécurité peut être considérée comme un pas de plus dans l’exécution de son plan d’action 2019-2022. L’Axe 4 du Document de politique du secteur de l’économie numérique au Togo de la « souveraineté numérique nationale, la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel » une de ses priorités. « Le projet de loi sur la cybersécurité et la lutte contre la cybercriminalité –adopté- constitue une étape décisive et une avancée majeure, dans l’instauration d’un écosystème fiable et sécurisé de notre pays », a rappelé la ministre en charge de l’Economie numérique, Cina Lawson.

Souleyman Tobias

(Source : CIO Mag, 7 décembre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)