twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Tchad va accueillir le premier Sommet panafricain sur l’économie numérique

samedi 19 novembre 2016

Le Tchad va accueillir en 2017 le premier Sommet panafricain sur l’économie numérique et la croissance durable. L’information est du Dr Cissé Kane, le président de la Société civile africaine pour la société de l’information (SCASI), qui a été reçu par le président de la république tchadienne, Idriss Déby Itno, ce vendredi 18 novembre 2016. Le président de la SCASI indique que le président Idriss Déby Itno a accepté d’accueillir ce sommet en 2017. La date n’est pas encore fixée, mais elle sera annoncée par Mahamat Allahou Taher, le ministre des Postes et des Nouvelles technologies de l’information. L’on annonce déjà la présence probable d’une dizaine de chef d’Etat africains à cette rencontre. C’est ce à quoi travaille à présent la SCASI et le gouvernement tchadien.

C’est en mai 2016 que le président d’ACSIS avait annoncé cet événement. L’idée de ce Sommet est née du constat selon lequel l’Afrique reste le continent qui bénéficie le moins des retombées de l’économie numérique : « Les taux de pénétration d’Internet restent désespérément bas (autour de 20% en moyenne). La construction d’infrastructures de qualité, l’accès au haut débit, les coûts liés aux TIC, la cyber-sécurité… restent des défis majeurs pour l’Afrique. L’économie numérique africaine très florissante (avec un potentiel de croissance de 75%) est très souvent aux mains de multinationales et d’actionnaires qui ne laissent pratiquement pas grand-chose à l’Afrique », expliquait alors le Dr Cissé Kane.

Pour espérer changer la donne, la SCASI espère rassembler à ce sommet les décideurs et les acteurs locaux des TIC pour plancher sur trois questions majeures : Comment financer le développement numérique durable de l’Afrique ? Comment faire passer l’Afrique du statut actuel de consommateur du numérique à celui d’acteur durable des TIC et du numérique ? Et quels sont les axes prioritaires qui amènent les ressources numériquesgénérées par l’Afrique à être utilisées en tant que levier financier pour le développement de l’Afrique ?

A en croire le Dr Cissé Kane, « le sommet aboutira non seulement à des solutions concrètes de captage maximal de ces ressources qui seront le moteur du développement de l’Afrique, mais aussi à l’élaboration d’une vision et d’une stratégie africaine de l’économie numérique à l’ère des Objectifs de développement durable ».

(Source : TIC Mag, 19 novembre 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)