twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Sénégal veut émerger sans les TIC : Une chimère !

jeudi 6 février 2014

Les TIC jouent un rôle important dans les chaînes de valeur agricoles. Pourtant, aussi incroyable que cela puisse paraître, à l’heure où nos autorités, au premier rang desquelles, le Chef de l’Etat concocte un plan qu’il se veut grand pour booster l’économie sénégalaise vers l’émergence, l’on semble occulter les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Pour autant, l’on n’ose pas imaginer une seconde que le régime en place, ignore son impact sur l’agriculture. Simplement, il convient d’attirer l’attention de nos dirigeants que dans l’ambitieux programme Plan Sénégal Émergent, les Tic, outils indispensables pour tout développement doivent occuper une place de choix. Dès lors, il va sans dire qu’ils (Ndlr : dirigeants) doivent se donner les moyens d’atteindre les objectifs à ce niveau en convainquant les partenaires techniques et financiers de Paris, de procéder, mais aussi, de faciliter le transfert de technologies. Car en effet, sans prétention aucune, le Sénégal regorge de talents et autres compétences dans ce domaine, capables d’adapter nos pays à ces outils. A défaut, le développement ne sera qu’un vœu pieu et on ne sera jamais comme la Chine. Voilà un pays pauvre avec un très faible PIB vers les années 80 et qui donne aujourd’hui, des sueurs froides aux économies les plus puissantes de la planète (Usa, Japon, Allemagne…). Cette prouesse réalisée par le pays de Mao Tsé-Toung, trouve son explication dans les TIC que les dirigeants ont su exploiter et tirer le maximum de profit. Alors pourquoi pas le Sénégal ? Imaginons un Sénégal avec 100 Bill Gates et 100 Steves jobs… l’espoir d’une émergence serait tout à fait permise. Aujourd’hui, il faut dire que le Sénégal a raté la révolution de l’agriculture, la révolution industrielle, la seule alternative réside dans la « révolution technologique informatique »…. Pour ce faire, il urge d’augmenter la vitesse de l’Internet, promouvoir les jeunes talents fraîchement sorti des écoles… Aléa jacta est !

(Source : Leral, 6 février 2014)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)