twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Sénégal lance l’application mRamadan pour veiller sur les diabétiques pendant le jeûne

vendredi 4 juillet 2014

Le Sénégal est le premier d’Afrique francophone à avoir lancé la plateforme mobile de santé baptisée mRamadan. L’application fait partie du programme Be He@lthy Be Mobile, initié en commun par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et l’Union internationale des télécommunications (Uit) dans le but d’aider les pays à combattre les maladies non-transmissibles.

De manière pratique, à travers mRamadan, les fidèles musulmans atteints de diabètes, reçoivent gratuitement tous les jours, des messages texte avec des recommandations pour le jeûne, avant, pendant et après le mois sacré. Ainsi, ils pourront mieux veiller à leur santé tout en accomplissant leur devoir religieux. Grâce à mRamadan, les autorités sénégalaises espèrent réduire significativement le nombre d’hospitalisations d’urgence de diabétiques qui grimpe généralement pendant cette période.

Interrogée par Voice of America, le docteur Maïmouna Ndour Mbaye, professeur de médecine interne et diabétologie en service au Centre national du diabète Marc Sankale à Dakar, explique que les diabétiques peuvent faire face à un certain nombre de complications pendant le jeûne. « Le premier risque est l’hypoglycémie, qui peut être très nocif pour le cerveau, en particulier (…) Il y a aussi un risque d’hyperglycémie, parce que quand ils jeûnent, leur diabète est moins contrôlé. Ils ne peuvent pas prendre leurs médicaments sur une base régulière comme ils le font sur ​​une journée normale. Et c’est un risque qui les expose aux complications », insiste le docteur.

Pour Maïmouna Ndour Mbaye, les diabétiques sont également exposées à un risque accru de déshydratation. Certains qui ont des conditions particulières telles que des problèmes rénaux chroniques ne sont généralement pas autorisés à jeûner parce que ces conditions peuvent s’aggraver. En somme, elle conseille aux diabétiques de consulter leur médecin avant de jeûner.

(Source : Agence Ecofin, 4 juillet 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)