twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Rwanda renforce son arsenal de cybersécurité avec une politique de protection des enfants en ligne

mardi 23 juillet 2019

Conformément à son ambition de faire d’Internet un outil de développement, le gouvernement du Rwanda a mis en place une politique de protection des enfants en ligne, rapporte Xinhua.

Entrée en vigueur en juillet 2019, la politique est destinée à rendre nul le risque que des mineurs soient exposés sur Internet à des contenus inappropriés tels que des images indécentes, de la pornographie adulte, des violences, des risques de traite des êtres humains et des avances sexuelles non désirées, a expliqué Paula Ingabire, la ministre rwandaise des TIC et de l’Innovation.

D’après cette politique de protection en ligne, les entreprises sont tenues d’adopter des procédures et mesures spéciales pour garantir la sécurité des enfants et le respect de leurs droits lors de l’extension de services en ligne au Rwanda.

Les fournisseurs de services doivent également mettre en place des mécanismes permettant d’identifier et de signaler les contenus perturbants ou inappropriés, à travers des systèmes de surveillance transparents et robustes pour tous les services en ligne.

Pour ce qui est du gouvernement, il instaurera une protection des données de haut niveau, avec des dispositions spécifiques pour les enfants, avec des mécanismes de reporting et de blocage de classe mondiale.

D’après Rajat Madhok, le chef de la communication, du plaidoyer et des partenariats au Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) au Rwanda, la politique en ligne de protection des enfants est « opportune car elle fournit des indications sur la production de preuves ainsi que sur les mécanismes de prévention et de réaction ».

(Source : Agence Ecofin, 23 juillet 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)