twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le RESTIC pour une concertation sur la portabilité des numéros du mobile

lundi 24 décembre 2007

Le Rassemblement des entreprises du secteur des TIC (RESTIC) prie instamment l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) de convoquer ’’une consultation approfondie’’ sur la portabilité des numéros de téléphone mobile au Sénégal. La rencontre devrait réunir les opérateurs mobiles, les associations des consommateurs et professionnelles dans les TIC, précise un communiqué reçu à l’APS.

La consultation devra ’’définir un cahier des charge à la hauteur de la complexité juridique et technique sur la faisabilité, les conditions et modalités techniques du dispositif de portabilité et de portage, tout en assurant durant la phase test de cette opération une interopérabilité et une interconnexion entre les différents réseaux de tous les opérateurs dans le secteur de la téléphonie mobile’’, selon le RESTIC.

Elle permettra également de ’’proposer un chronogramme réaliste pour le lancement commercial des services de portabilité et de portage qui contribuera à dynamiser et à fluidifier le marché du mobile dans un contexte de compétition accrue avec l’arrivée prochaine d’un troisième opérateur dans le mobile’’, mentionne le communiqué.

Le RESTIC indique en outre que la portabilité du numéro mobile offre la possibilité à tout client d’un opérateur en abonnement ou en contrat, prépayé ou post payé de ’’changer d’opérateur tout en conservant son numéro’’.

’’L’ARTP a pour mission de promouvoir une concurrence saine et loyale sur le marché du mobile au Sénégal en garantissant un accès équitable, non contraignant et simplifié des utilisateurs et abonnés aux différents réseaux et opérateurs présents sur le marché du mobile’’, explique le communiqué.

Le RESTIC estime en outre que ’’la libre migration d’un réseau à un autre, d’un opérateur à un autre, devrait contribuer à cet objectif, en même temps la portabilité devrait atténuer les disparités en termes de tarifs et de prix entre opérateurs dans la téléphonie mobile’’.

Le RESTIC invite ses membres à mettre à la disposition de l’ARTP et des opérateurs dans le secteur du mobile leur savoir-faire et expertise dans toutes les étapes de cette opération complexe et délicate pour en assurer une pleine réussite.

Il envisage de mettre en place un task force sur la portabilité et entend confier à l’entreprise CDX Action, membre du RESTIC, la production d’un mémorandum technique sur les procédures de portage, assurant que ce mémorandum sera mis à la disposition des professionnels et du public.

(Source : APS, 24 décembre 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)