twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Pôle des 4 candidats de l’opposition alerte : "il y a une différence entre le fichier physique et le fichier électronique remis"

vendredi 22 février 2019

Le pôle des 4 candidats à la présidentielle de ce dimanche 24 février 2019 alerte l’opinion nationale et internationale sur les dérives du pouvoir en ce qui concerne le processus électoral au Sénégal. Face à la presse ce jeudi dans l’après-midi, ces membres ont vivement dénoncé les incohérences et omissions douteuses relevées dans le fichier électoral.

À moins de 72 heures de l’élection présidentielle, le fichier électoral pose toujours problème au niveau de l’opposition. C’est dans ce sens que les mandataires des 4 candidats du scrutin de ce 24 février 2019, ont tenu une conférence de presse, pour sonner l’alerter. Ils accusent le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye et ses services d’avoir manipulé le fichier électoral.

En l’absence du mandataire de la coalition "Sonko Président", Amadou Cissé du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur), Ibra Diouf Ngokhobaye de la coalition Madické 2019, Ass Babacar Guèye de Idy 2019, informent que les experts qui ont eu à analyser ce document, ont décelé des incohérences entre le fichier papier et le fichier électronique. Ces derniers ont, à les croire, remarqué « une augmentation de 968 électeurs après la fermeture de la période de révision exceptionnelle des listes électorales ».

Pire, « un ajout d’environ 31 500 inscrits » a été relevé dans le fichier. En effet, expliquent-ils : « 6.682.075 électeurs ont été fixés par arrêté 20 025 du 24 août 2018 pour le compte du parrainage. Et, 6.683.043 électeurs figurent dans le fichier en notre possession et remis officiellement par la Direction générale des élections, soit une augmentation encore de 968 électeurs après la fermeture de la période de révision exceptionnelle des listes électorales ».

D’autres « omissions volontaires et frauduleuses », ont été notées par le Pôle coordonné par Mamadou Diop Decroix. "C’est « la non-conformité entre le fichier physique et le fichier électronique avec un certain nombre de centres de vote et de bureaux de vote qui n’existent que sur le fichier électronique et non sur le fichier papier », fulminent-ils. Alors que, rappellent Amadou Diop de Croix et Cie, « le fichier en papier fait office de listes d’émargement des électeurs votants le jour du scrutin ». Ces membres de l’opposition s’indignent par la même occasion, contre « la confection abondante et sélective de duplicatas et les déplacements massifs des électeurs de l’opposition ».

(Source : Pressafrik, 22 févrer 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)