twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le PM sur la transition numérique - "Nous allons engager les énergies requises pour passer ce cap"

lundi 9 décembre 2013

Le Sénégal va faire son possible pour réussir le passage de l’analogique au numérique à la date prévue, correspondant au 17 juin 2015, a réaffirmé, lundi à Dakar, le Premier ministre Aminata Touré.

"Notre pays a pris la mesure des exigences du passage de l’analogique au numérique et engagera toutes les énergies requises pour le réussir à la date prévue", a-t-elle déclaré.

Aminata Touré présidait l’ouverture de l’atelier national sur la transition numérique au Sénégal, organisé conjointement par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) et l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Selon le chef du gouvernement sénégalais, cette rencontre "nous permettra d’évaluer le niveau de mise en œuvre ainsi que les questions qui restent à prendre en considération pour la réussite du passage à la date du 17 juin 2015 de la télévision analogique à la télévision numérique dans l’espace communautaire" de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Aussi, a expliqué Mme Touré, "un comité national pour le pilotage de cette transition a été créé pour nous conduire au basculement intégral dans les délais fixés au 17 juin 2015, sous la supervision du CNRA qui aura la lourde mission de conduire à bon port avec toutes les parties prenantes au processus".

Dans cette optique, le directeur exécutif du comité national de pilotage de la transition de l’analogique au numérique, Amadou Top, a précisé que mission confiée à sa structure "consiste en quelque sorte à créer les conditions du respect de la date du 17 juin 2015 pour procéder au basculement de la télévision analogique vers le numérique".

"Nous avons conscience de la lourdeur de la tâche au regard des délais limités dans lesquels nous devons situer notre action mais surtout de l’immense réservoir de compétences dans tous les domaines disposées à accompagner le processus dans le cadre d’une alliance pour le développement et l’appropriation du numérique", a ajouté M. Top.

Le représentant de l’UEMOA à cette rencontre a pour sa part estimé que l’ambition de l’organisation communautaire est de mettre en cohérence les efforts des Etats membres.

"Il s’agit pour le Sénégal au cours de cet atelier d’accélérer le processus pour le passage de l’analogique au numérique en adoptant les instruments juridiques" appropriés, a ajouté Koffi Ngoyet.

Cet atelier boucle la ronde des ateliers nationaux dans les huit pays membres de l’UEMOA avant que celle-ci ne procède à la finalisation du plan régional le 16 décembre prochain.

(Source : APS, 9 décembre 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)