twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Norvégien Bjorn Gunnar Wickmann, les photos nues de Gina Kamara et la rançon de 13 millions Cfa

samedi 21 juin 2014

5 ressortissants nigérians et une Sénégalaise ont été déférés devant le procureur de la République hier par les policiers de la Division des investigations criminelles (Dic). Les mis en cause sont accusés des délits d’escroquerie en bande via le Net, usurpation d’identité, faux et usage de faux et complicité de trafic d’êtres humains, extorsion de fonds, séquestration, association de malfaiteurs et séjour irrégulier au Sénégal. Le chef d’orchestre Goodluck Favour utilisait des profils de filles sur le Net pour inviter des Européens au Sénégal, afin de les séquestrer par la suite et leur réclamer une rançon.

Parmi les scenarii de Tarantino, il aurait sûrement fait l’objet d’un film culte. Et une fois mis en scène, il serait assuré de décrocher un Oscar. Mais à défaut d’un jury composé du gratin d’Hollywood, c’est la Division des investigations criminelles qui a épinglé la bande et dénudé les séquences chaudes de cette grave histoire de sexe, de trafic d’êtres humains, séquestration, usurpation d’identité, extorsion de fonds… En résumé, c’est une bande de cinq (05) ressortissants nigérians et une Sénégalaise, qui ont été aux arrêts. Goodluck Favour Osamudiamen alias Salomon alias Igbarie Ovie Christopher (35 ans), la dame Ijeoma Evy Orie (24 ans), Funmilayo Deborah Dairon alias Gina Kamara (21 ans), Kinsley Chinonso Iwuji, Uchechkwu Prince Obioma et la Sénégalaise, Binta Dia, étaient les membres d’un gang spécialisé dans la délinquance via le Net. La bande ciblait des Européens et leur tendait un piège avec les deux filles du groupe, Gina Kamara et Ijeoma Evy Orie. Une fois qu’elles parviennent à faire traverser l’Atlantique à un pigeon européen, le reste de la partition est joué par le chef d’orchestre, Goodluck Favour Osamudiamen.

Le Consul général de Norvège saisit la Dic

Après avoir réussi plusieurs coups, empoché des millions de francs Cfa, en mai dernier, la bande a réussi à ferrer un nouveau pigeon. Gina Kamara parvient à inviter au Sénégal un ressortissant norvégien, Bjorn Gunnar Wickmann. Mais cette invitation sera celle de trop. Puisqu’après les déboires du Norvégien, c’est le Consul général de l’ambassade de Norvège au Sénégal qui saisit les éléments de la Dic d’une plainte pour séquestration suivie de demande de rançon.

Bjorn Gunnar Wickmann, convoqué par les policiers, déclare aux enquêteurs avoir connu Gina Kamara, qui s’est présentée à lui via le Net comme une Gambienne résidant à Dakar. Ils échangeaient souvent via Skype et par mails. C’est ainsi qu’il a décidé de venir passer ses congés au Sénégal sur invitation de son « amie ». Le Norvégien atterrit le 8 juin 2014 à l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Il est accueilli par son hôte, qui l’héberge pendant deux jours dans son appartement. Durant son séjour, Bjorn Gunnar Wickmann et son amoureuse, Gina Kamara, sillonnent la capitale sénégalaise. Au cours de leurs randonnées, le Norvégien tombe sur Ijeoma Evy Orie, l’autre membre de la bande de Goodluck. Elle reconnaît l’Européen, qu’elle a connu via le Net. Alors, elle l’invite avec sa copine à aller chez elle. Une fois à l’appartement, Ijeoma invite Bjorn dans sa chambre à coucher. Croyant qu’il allait avoir une conservation secrète avec elle, Bjorn (re)trouve Ijeoma toute nue dans la chambre. Avant qu’il ne profite de ce tableau de chair fraîche qui s’offre à ses yeux éberlués de Scandinave, un homme surgit dans la chambre et lui assène deux violents coups de poing. Il l’accuse d’avoir forniqué avec sa femme. Le soi-disant mari sort de la chambre pour une minute et revient avec un faux policier. Le faux agent ouvre une médiation et demande à l’Européen de laver l’honneur du mari cocu s’il ne veut pas se retrouver en prison. Pour la réparation du préjudice, Bjorn devra acheter, selon le faux agent, deux bœufs et des moutons, pour une valeur de 13 millions de FCfa. Devant les hésitations du Scandinave, les deux hommes lui confisquent ses deux téléphones portables (Samsung Galaxy Note 3 et LG G2 Mini). En plus, ils menacent de le tuer s’il ne verse pas la somme demandée dans un bref délai. Sous la menace, il contacte ses parents et collègues, qui parviennent à lui envoyer la somme de 20 000 euros (13 100 000 Fcfa) via Western union.

Les investigations de la Dic au domicile d’Ijeoma Evy Orie à Sicap Foire ont été fructueuses. Goodluck Favour Osamudiamen et les deux dames, Evy Orie et Funmilayo Deborah Dairon alias Gina Camara, y seront arrêtés. La perquisition de l’appartement permet aux policiers de mettre la main sur plusieurs documents de transfert d’argent, de virements, des puces téléphoniques des opérateurs Mtn, Orange, Tigo, Glo, Airtel. Des bloc-notes contenant des adresses emails, des comptes skype et des numéros de téléphone, nationaux et internationaux ont aussi été retrouvés, ainsi que les sommes de 1, 633 millions FCfa, 450 euros et 20 dollars. Le plaignant norvégien reconnaît les deux dames et laisse entendre que c’est Goodluck qui s’est fait passer pour le mari d’Evy Orie.

Un trafic d’êtres humains entre le Nigéria et le Sénégal

Le nommé Goodluck Favour Osamudiamen alias Salomon alias Igbarie Ovie Christopher, dépeint comme le cerveau de la bande, aura fort à faire pour sortir de cette situation. Ses deux dames complices n’ont pas hésité à le lâcher après leur chute. Interrogées par les enquêteurs, Ijeoma Evy Orie et Funmilayo Deborah Dairon alias Gina Camara, renseignent que leur compatriote a profité de leur situation précaire pour les faire venir au Sénégal, en leur payant les billets d’avion. Mais à leur arrivée à Dakar, il confisque leurs documents de voyage. Après les avoir soumises à un test de Vih sida, Goodluck les soumet à un véritable esclavage sexuel, en menaçant de les tuer ou de détruire leur vie si elles tentaient de ne pas lui obéir. Elles racontent que Goodluck couchait chaque soir avec Ijeoma, les photographiait nues et postait les poses obscènes sur le Net pour appâter des internautes. Il les obligeait également à coucher avec des Européens qu’il invitait souvent au Sénégal. Ces blancs sont souvent, témoignent-elles, séquestrés puis libérés à la suite du versement d’une rançon. Deborah Dairon alias Gina Camara a même expliqué être tombée enceinte avant que Goodluck ne l’oblige à avorter. C’est ainsi qu’il contraint Ijeoma Evy Orie à faire un planning familial, vu les nombreuses relations sexuelles non protégées auxquelles elle était soumise.

Goodluck ne les contraignait pas seulement à des activités sexuelles. Le caïd nigérian les utilisait aussi dans ses activités délictueuses de cybercriminalité. Dès qu’il parvenait à appâter un pigeon sur le Net, Ijeoma Evy Orie et Funmilayo Deborah Dairon alias Gina Camara prenaient le relai pour les communications sur skype ou au téléphone pour l’assurer qu’ils a affaire à une fille. C’est par ces subterfuges qu’ils sont parvenus à plumer les nommés Jacob (qui a déboursé 6 000 euros, soit 3 930 000 Fcfa), Thomas (qui a versé 5 300 euros, soit 3 471 500 Fcfa), Fédrik (qui a remis 10 000 euros, soit 6 550 000 Fcfa). D’ailleurs, selon elles, Goodluck attendait un Allemand, Hertmut Shutz, qui doit débarquer à Dakar ce 24 juin 2014. Ijeoma Evy Orie a aussi confessé que Goodluck l’a contrainte à se marier avec Jacob. Ce faux mariage a été célébré pour pouvoir mieux plumer le Blanc et a été constaté par l’officier d’état civil de la Médina, Pape Saloly Ndao, qui a juré que l’union a été scellée suivant la procédure normale. Ijeoma Evy Orie et Funmilayo Deborah Dairon alias Gina Camara ont aussi informé les policiers que leur compatriote utilise le nom de Jennifer Dapina pour percevoir les sommes qui lui sont envoyées, avec la complicité de deux agents de Western union, qui recevaient après chaque retrait 5 000 ou 10 000 FCfa. L’un des agents de Western union est une certaine Binta Dia. Elle reconnaît avoir toujours payé Gooluck, suivant la procédure en vigueur. Malheureusement, elle fait partie du lot des arrêtés.

43 profils de filles et des photos obscènes dans les réseaux sociaux

L’exploitation des téléphones du cerveau de la bande a permis aux policiers de la Dic d’en extraire plusieurs photos de Ijeoma Evy Orie et Funmilayo Deborah Dairon alias Gina Camara montrant leurs parties intimes. Au total, 43 profils de filles ont été dénombrés par les limiers. Il utilisait ces profils pour appâter des victimes et ne ciblait que les citoyens européens, notamment les Danois, les Norvégiens, les Polonais et les Allemands. C’est ainsi que les éléments du commissaire Ndiarra Séne sont tombés sur l’invitation de l’Allemand Hertmut Shutz, qui doit venir à Dakar ce 24 juin 2014 sur invitation de Goodluck.

Entendu, Goodluck Favour Osamudiamen alias Salomon alias Igbarie Ovie Christopher reconnaît les faits et balance ses autres complices, qui se terrent à la Cité Diamalaye. C’est ainsi que Kinsley Chinonso Iwuji et Uchechkwu Prince Obioma sont arrêtés à la villa indiquée par le chef d’orchestre. Les six mis en cause ont été déférés hier devant le procureur de la République. Cette affaire devrait donner lieu à l’ouverture d’une information judiciaire. Ce qui a sûrement motivé le retour de parquet décidé à leur encontre, le temps de désigner un magistrat instructeur.

Makhaly Ndiack Ndoye

(Source : L’Observateur, 21 juin 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)