twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Nigeria a démarré la gestion technique du satellite télécoms biélorusse Belintersat 1

mardi 3 mai 2016

Le week-end dernier, le Nigeria a démarré officiellement les tests en orbite (IOT) du satellite de télécommunications et de télédiffusion Biélorusse Belintersat 1, lancé en orbite en janvier 2016, rapporte le journal nigérian This Days. C’est la Nigerian Communications Satellite (NIGCOMSAT), déclarée adjudicataire de l’appel d’offres international, lancé à cet effet en 2014, qui se charge de la fourniture de ce service depuis Abuja.

Les tests en orbite que fournit Nigcomsat à Belintersat 1sont la surveillance technique continue de la charge utile du satellite ainsi que l’envoi des informations en temps réel à la Biélorussie qui a d’ailleurs une station au sol au Nigeria. Le contrat entre les deux pays a une durée de 15 ans. Le Nigeria gagnera la somme de 400 000 dollars US, annuellement, pour la gestion du satellite Belintersat 1.

Lors de la cérémonie de prise en charge des tests en orbite de Belintersat 1, Abimbola Alale (photo) la directrice générale de la Nigcomsat a déclaré que c’est la preuve que le Nigéria a la compétence et la capacité de fournir de la haute technologie aux pays européens. Elle a indiqué que le satellite biélorusse fonctionne sur les bandes Ku et C qui couvrent certaines régions d’Afrique et d’Europe. Il pourra donc fournir un accès télécoms à certains pays du continent.

Andrei Yanovich, le représentant de la Biélorussie, a précisé que la coopération entre le Nigeria et son pays, autour de la fourniture de services IOT au satellite Belintersat 1, aidera la Biélorussie à renforcer ses capacités dans la communication par satellite. Il a ajouté que son pays est prêt à explorer davantage les possibilités de commercialisation en Afrique, grâce à la collaboration avec Nigcomsat.

(Source : Agence Ecofin, 3 mai 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)