twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Mali va renforcer ses capacités d’accès à Internet grâce à un partenariat avec Algérie Telecom Satellite

mardi 17 janvier 2017

D’ici le mois de février 2017, le Mali devrait renforcer ses capacités d’accès Internet en signant un contrat de service avec Algérie Telecom Satellite (ATS), une branche de l’opérateur historique Algérie Telecom. C’est la ministre algérienne des Postes et des technologies de l’information et de la communication, Imane Houda Feraoun (photo), qui l’a annoncé le 16 janvier 2017 à la presse.

Algérie Presse Service indique que la déclaration de la ministre est intervenue en marge d’une réunion avec la commission des finances et du budget de l’Assemblée Nationale Populaire (APN) consacrée au débat du projet de loi relatif au règlement budgétaire 2014. D’après Imane Houda Feraoun, la signature prochaine d’un accord commercial avec Algérie Telecom Service est la première phase du renforcement par le Mali de ses capacités Internet. La seconde phase interviendra à travers la dorsale transsaharienne de fibre optique.

L’infrastructure, dont la réalisation avait été discutée le 28 juillet 2016 à N’djamena entre les ministres en charges des télécommunications d’Algérie, du Mali, du Niger et du Tchad, est soutenue par la Banque Africaine de Développement (BAD). Une fois accueillie par le Mali, cette dorsale de fibre optique va sécuriser la connectivité internationale large bande du pays ; offrir à la population un accès aux services TIC à un coût abordable ; contribuer à la réduction de la pauvreté ; et contribuer au développement des services e-administration, e-éducation, e-santé, et e-commerce.

Au-delà de la fourniture de l’accès Internet par satellite au Mali, Imane Houda Feraoun a révélé aux membres de la commission des finances et du budget de l’Assemblée Nationale populaire qu’ATS a de nombreux projets pour cette année. L’un de ces projets majeurs est le raccordement d’un million de lignes Internet fixes à haut et très haut débit.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 17 janvier 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)