twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Japon veut aider le Rwanda à se doter de son tout premier satellite télécoms d’ici 2020

vendredi 29 décembre 2017

Robert Ford, le vice- président exécutif de la chambre des technologies de l’information et de la communication du Rwanda, a révélé que le Japon veut aider le pays à se doter de son tout premier satellite de télécommunications. Il s’est exprimé sur le sujet en prélude à la mission de prospection d’une délégation de 12 hommes d’affaires japonais, organisée par la Chambre des TIC du Rwanda et l’ambassade du Japon, du 11 au 15 décembre 2017, à Kigali.

Selon M. Ford, le Rwanda a « l’intention de lancer le premier satellite rwandais en 2020. C’est notre objectif. Nous avons déjà lancé les premières actions dans ce sens, avec l’envoi de quatre premiers étudiants qui partent aujourd’hui (11 décembre 2017 Ndlr) en formation au Japon. Mais d’autres partiront dans le cadre de l’African Business Education Initiative for Youth ».

Avec son propre satellite de télécommunications, le gouvernement du Rwanda rêve d’une totale autonomie télécoms. Elle lui permettra entre autres de connecter les zones rurales et reculées du pays, d’améliorer l’observation du territoire national, le contrôle météorologique, les communications militaires.

Le vice- président exécutif de la Chambre des TIC du Rwanda, a indiqué que le projet spatial du Rwanda est actuellement en cours d’élaboration, en collaboration avec l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), l’Agence rwandaise de régulation des services publics (RURA) et l’Agence Spatiale du Japon (JAXA).

Il se traduira par l’installation au Rwanda, de la toute première agence en charge des sciences de l’espace et des satellites, fruit d’une collaboration entre les universités de Tokyo et de Kyushu.

(Source : Agence Ecofin, 29 décembre 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)