twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Gabon décroche un prêt de 56 millions $ de la Banque Mondiale pour développer l’e-santé

mardi 7 juin 2016

Afin d’accélérer l’accès de toutes les couches de la population gabonaise aux soins de santé de qualité, partout où elles se trouvent, la Banque Mondiale vient d’accorder un prêt de 56 millions de dollars US au gouvernement pour le développement du service e-santé. Le prêt a été accordé à travers la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD). A travers le service e-santé, l’accès aux spécialistes sera facilité.

Plus besoin de parcourir de longues distances pour se rendre à l’hôpital. Directement avec Internet, le patient pourra se faire consulter, obtenir l’interprétation de ses symptômes, se voir prescrire des examens à faire et obtenir un protocole de traitement adapté à son mal. Ce sont surtout les populations des zones rurales, en manque de spécialistes, qui verront leurs conditions d’accès aux soins de santé s’améliorer grandement.

Au-delà de la fourniture de soins de santé de qualité à moindre coût, le développement du service e-santé va également permettre au gouvernement gabonais de développer et déployer un nouveau système national d’information sanitaire (SNIS), d’exploiter les TIC pour répondre aux besoins du personnel des cliniques et des gestionnaires du système de santé, d’améliorer la comptabilité et la productivité des professionnels de la santé, en matière de réduction des charges administratives et d’erreurs médicales.

Le service e-santé, composante du projet eGabon, ensemble de services numériques orientés vers les populations, sera mis en place par le ministère de la Santé, en collaboration avec l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences (ANINF) et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS).

(Source : Agence Ecofin, 7 juin 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)