twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Fonds de Solidarité Numérique émis par Wade au cœur des discussions à Genève

jeudi 18 septembre 2003

L’idée de la création d’un Fonds International de Solidarité Numérique avancée par le Sénégal et défendue par le groupe Afrique au cours de la troisième réunion préparatoire du Sommet Mondial pour la Société de l’Information, est actuellement au cœur des discussions de cette rencontre qui se poursuit ce mercredi dans les locaux du centre international des conférences de Genève (Suisse).

Plusieurs pays du sud, africains, asiatiques, européens et latino-américains appuient ainsi l’initiative lancée depuis le mois de février dernier par le président sénégalais, Me Abdoulaye Wade, de créer un Fonds international de solidarité numérique pour permettre aux pays les moins avancés de résorber le fossé numérique qui les sépare des pays développés.

En effet, le tableau offert par les pays d’Afrique subsaharienne qui comptent moins de lignes téléphoniques que la seule ville de Tokyo au Japon est peu reluisant pour le Sud, car ne disposant que de 0,2 pour cent d’accès à l’Internet.

Ceci au moment où certains objectifs du plan d’action de ce sommet prévoient de raccorder tous les villages du monde d’ici 2010 et de permettre à 90 pour cent de la population mondiale d’accéder au réseau hertzien.

’’Actuellement il y a des exigences nouvelles avec cette société de l’information qui ne doit laisser personne sur les quais. En ce sens, si le principe du Fonds de solidarité numérique est accepté, ce serait un excellent moyen de parachever l’avènement de cette société’’, selon un des responsables de la délégation algérienne.

Cette option est actuellement défendue par beaucoup de pays qui voient dans cette initiative soumise par le Sénégal et présentée avec brio par le ministre sénégalais Mamadou Diop Decroix comme ’’un excellent moyen de permettre la résorption du gap numérique’’.

’’La création du Fonds nous parait très opportune’’, a soutenu pour sa part un membre de la délégation sud-africaine, selon qui ’’la création du Fonds repose sur le partenariat et devrait permettre aux pays du sud de réaliser plus rapidement les objectifs fixés’’.

Déjà, certains pays souhaitent que ce Fonds soit rapidement mis en place car ’’l’échéance fixé d’ici 2006 est encore lointaine’’, selon le délégué égyptien pour qui le Fonds doit être fonctionnel avant le sommet de Tunis prévu en 2005.

Toutefois, plusieurs voix discordantes se sont levées au cours de cette réunion préparatoire à l’image du japon, des USA ou encore du Canada entre autres qui estiment qu’il existe actuellement suffisamment de structures permettant de financer partout à travers le monde les projets de vulgarisation des technologies de l’information et de la communication auprès des populations à la base.

Selon la proposition sénégalaise, le fonds de solidarité devrait être alimenté sur la base de contributions volontaires issues des fabricants d’ordinateurs et d’équipements de réseaux, de concepteur de logiciels, des opérateurs de télécommunications ou encore de tout autre contributeur physique ou moral.

La création de ce Fonds devrait ainsi contribuer à résorber le gap numérique entre pays développés et pays pauvres au moment où l’inégalité criarde qui se traduit par ces données relevant que 20% de la population mondiale détiennent 93% d’accès à l’Internet et que 20% des plus pauvres qui se recrutent essentiellement en Afrique subsaharienne ne détiennent à peine que 0,2% d’accès à l’Internet n’invite guère à l’optimisme et à l’érection d’une véritable société de l’information.

(Source : APS 17 septembre 2003)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)