twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le CNRA demande la "reprise sans délai" des débats contradictoires à la RTS

mercredi 31 octobre 2007

La présidente du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) a demandé mercredi à Dakar la "reprise sans délai" des débats contradictoires à la Radiodiffusion télévision du Sénégal (RTS, publique).

"Nous demandons la reprise sans délai des émissions légales de débats contradictoires à la Radiodiffusion télévision sénégalaise", a dit Nacy Ndiaye Ngom qui animait le même jour une conférence de presse.

Le CNRA demande aussi "la mise en place de comités internes de visionnage au niveau des télévisions pour éviter les scènes de violence et les images obscènes dans les films, clips diffusés et restreindre l’utilisation abusive des sms en veillant sur leurs contenus", a ajouté Mme Ngom.

Nancy Ndiaye Ngom a souligné que chaque mois, le CNRA publie un avis qui permet de relever sur les manquements constatés au cours du trimestre dans l’audiovisuel.

Compte tenu de ces dysfonctionnements et dérapages, la présidente du CNRA a recommandé "une plus grande prise en compte du pluralisme et de l’équilibre dans le contenu des programmes radio et télé".

Mme Ngom a également demandé que l’image du chef de l’Etat du générique de l’émission "xumb te dagane" diffusée par la chaîne de télévision Walf TV (privée) soit retirée.

Elle a en outre dénoncé la "marginalisation" des "minorités invisibles", estimant que "les télévisions doivent recueillir l’avis de ces gens, promouvoir leurs cultures et les diffuser".

Pour ce faire, a-t-elle indiqué, il faut réserver une place plus importante à la production nationale dans les programmes des télévisions.

Le CNRA, créé depuis novembre 2006, publie un avis trimestriel sur certains manquements constatés dans la presse audiovisuelle.

(Source : APS, 31 octobre 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)