twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le CNRA appelle à réviser le Code électoral pour combler un vide juridique sur l’entre-deux-tours

jeudi 8 mars 2012

La présidente du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), Nancy Ndiaye Ngom, a plaidé jeudi la révision du Code électoral pour combler le vide juridique en matière de régulation des médias entre les deux tours de l’éléction présidentielle.

‘’Aucune précision n’est apportée entre les deux tours de la présidentielle, ce qui explique le vide juridique dans cette période. Il faudra revenir sur le Code électoral pour apporter des éclairages’’, a dit Mme Ngom en marge de la cérémonie de tirage au sort pour le passage des candidats dans ‘’Le journal de la campagne’’.

Le CNRA, organe de régulation de l’audiovisuel et de la presse écrite en période électorale surtout, a besoin d’un ‘’substrat légal pour intervenir’’ dans le travail des médias, a-t-elle signalé.

‘’Le CNRA ne parle pas et ne fait rien en dehors de ce que dit la loi. C’est pour quoi nous pensons qu’il faut prendre des dispositions nous permettant d’agir’’, a encore dit Mme Ngom.

‘’Nous avons demandé que les principes d’équité, de pluralisme et d’équilibre soient respectés par les médias privés et la RTS (Radio-Télévision sénégalaise, publique)’’, a affirmé Nancy Ndiaye Ngom.

’’Nous avions demandé d’accorder le droit de réponse à l’autre partie au nom de ces principes’’, a-t-elle réagi, interrogée sur le parti-pris imputé à la télévision publique, en faveur de l’un des candidats admis au second tour de l’élection présidentielle du 25 mars.

Mme Ngom a indiqué que le vide juridique ne se pose pas pour la pré-campagne et la campagne électorale, qui sont ’’bien encadrées’’. Ce vide doit être pris en charge dans les réflexions destinées à garantir davantage de transparence dans le processus de régulation des médias, selon elle.

(Source : APS, 8 mars 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)